L'Assemblée générale des Nations Unies élit le Président de sa prochaine session

13 juin 2016

L'Assemblée générale des Nations Unies a élu le Président de sa prochaine session, Peter Thomson, Représentant permanent des îles Fidji, qui occupera cette fonction pendant un an à partir de septembre 2016.

Le Président élu Thomson « a des années d'expérience sur la scène internationale, ayant travaillé à la fois pour son gouvernement et dans le secteur privé », a noté M. Ban à l'occasion de l'élection de M. Thomson.

Alors qu'il était Représentant permanent de son pays, Peter Thomson a présidé le Groupe des 77 et de la Chine. Il a aussi été Vice-président de l'Assemblée générale des Nations Unies de 2010 à 2011.

« Il a également acquis une connaissance approfondie du système de développement des Nations Unies en tant que président du Conseil d'administration du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), et du Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets (UNOPS) », a dit M. Ban.

Selon le Secrétaire général, M. Thomson apporte également à ce poste « le point de vue très précieux d'un petit État insulaire en développement ». « C'est un ardent défenseur à la fois du développement durable et de l'action sur le climat. Je compte sur lui pour nous aider à mener à la fois le Programme 2030 et l'Accord de Paris sur le changement climatique », a-t-il souligné.

Le Secrétaire général a également remercié l'actuel Président de l'Assemblée générale, Mogens Lykketoft, pour ses initiatives importantes, notamment en rendant le processus de sélection du prochain Secrétaire général plus transparent.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Massacre à Orlando : l'ONU appelle à lutter contre la propagation de la haine et de l'extrémisme violent

Le Conseil de sécurité et des hauts responsables des Nations Unies se sont joints lundi au Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, pour dénoncer le massacre commis dans une boîte de nuit gay à Orlando, aux Etats-Unis, et ont appelé à soutenir les efforts de lutte contre la propagation de la haine et de l'extrémisme violent.