Grèce : le HCR fortement préoccupé par les conditions d'accueil des réfugiés et migrants

27 mai 2016

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé vendredi qu'il était fortement préoccupé par les conditions d'accueil des réfugiés et migrants dans plusieurs sites au nord de la Grèce, où ils ont été évacués cette semaine suite à la fermeture du site de fortune d'Idomeni.

« Le HCR reconnaît que le site de fortune d'Idomeni, à la frontière entre la Grèce et l'ex-République yougoslave de Macédoine, où les réfugiés étaient logés dans des conditions épouvantables, devait être évacué, et note que cela a pu être fait sans le recours à la force », a indiqué la porte-parole du HCR, Melissa Fleming, lors d'une conférence de presse au Palais des Nations à Genève, en Suisse.

« Cependant, les conditions dans une partie des sites vers lesquels les réfugiés et migrants ont été transférés sont bien en-deçà des normes minimales », a-t-elle ajouté, exhortant les autorités grecques à utiliser le soutien financier apporté par l'Union européenne (UE) pour trouver de meilleures alternatives rapidement.

La porte-parole a souligné que certains réfugiés et migrants qui vivaient à Idomeni ont été relogés dans des entrepôts et des usines abandonnées, à l'intérieur de tentes trop proches les unes des autres.

« La circulation de l'air est mauvaise et l'accès à la nourriture, à l'eau, aux toilettes, aux douches et à l'électricité est insuffisant », a poursuivi Mme Fleming, ajoutant que les réfugiés n'ont reçu que très peu d'informations concernant les conditions d'accueil et la durée de leur séjour dans ces nouveaux sites.

La porte-parole s'est aussi dite préoccupée par des cas de séparation des familles durant leur transfert et par le fait que les nouveaux sites d'accueil soient déjà surpeuplés.

« S'il n'est pas possible d'améliorer ces conditions, des alternatives doivent être trouvées pour accueillir les réfugiés », a déclaré Mme Fleming, appelant à ouvrir de nouveaux sites conformes aux exigences humanitaires de base.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.