Guinée Bissau : le chef de l'ONU s'inquiète de la crise politique

27 mai 2016

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit vendredi profondément préoccupé par la situation en Guinée-Bissau à la suite de la décision du Président de la République de nommer un nouveau Premier ministre et des manifestations qui ont suivi pour s'opposer à cette nomination.

« Il demande à tous les acteurs politiques et à leurs partisans d'agir de façon responsable, de renoncer à la violence et d'éviter une escalade de la situation en réglant leurs préoccupations à travers le dialogue », a dit le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général note que la crise politique prolongée en Guinée Bissau affecte gravement le fonctionnement des institutions du pays et fragilise les perspectives de développement socio-économique », a-t-il ajouté. « Il appelle tous les acteurs politiques à mettre fin rapidement à l'impasse actuelle dans l'intérêt du peuple de la Guinée Bissau sur la base de la Constitution du pays ».

Ban Ki-moon s'est félicité du professionnalisme des forces armées nationales dans l'accomplissement de leurs fonctions et leur a demandé instamment de continuer à agir de manière responsable.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Guinée-Bissau : Modibo Touré, du Mali, nommé envoyé de l'ONU dans le pays

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a annoncé jeudi la nomination de Modibo Touré, du Mali, en tant que son nouveau Représentant spécial pour la Guinée-Bissau et Chef du Bureau intégré des Nations Unies dans le pays (BINUGBIS).