Azerbaïdjan : l'UNESCO salue la libération d'une journaliste

26 mai 2016

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a salué la décision rendue par la Cour suprême d'Azerbaïdjan de libérer Khadija Ismayilova, une journaliste d'investigation azerbaidjanaise.

Mme Ismayilova a remporté le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2016 en reconnaissance de sa contribution à la liberté de la presse dans des circonstances difficiles, a rappelé l'UNESCO dans un communiqué de presse.

« Trois semaines après que l'UNESCO a remis à Khadija Ismayilova le prestigieux Prix UNESCO/Guillermo Cano 2016, je me réjouis de sa libération. C'est une étape majeure pour la liberté d'expression, le respect de la légalité et l'Etat de droit en Azerbaïdjan », a dit Mme Bokova.

« L'engagement de l'UNESCO à défendre les journalistes dans le monde demeure constant » a-t-elle ajouté. « Améliorer la sécurité des journalistes, lutter contre l'impunité des crimes commis à leur encontre, défendre la liberté d'expression et la liberté des médias n'a jamais été aussi important pour l'UNESCO. Cela nécessite l'engagement de tous les acteurs et de chaque gouvernement », a-t-elle ajouté.

Khadija Ismayilova, journaliste indépendante et collaboratrice au service azerbaïdjanais de Radio Free Europe, était détenue depuis décembre 2014. En septembre 2015 elle a été condamnée à sept ans et demi de prison pour abus de pouvoir et évasion fiscale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Une journaliste azerbaïdjanaise lauréate du Prix de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2016

La journaliste d'investigation Khadija Ismayilova d'Azerbaïdjan est la lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2016, a annoncé vendredi l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).