Syrie : le chef de l'ONU condamne des attaques dans les villes côtières de Jableh et Tartous

23 mai 2016

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a condamné lundi des attaques terroristes qui ont coûté la vie à des dizaines de civils dans les villes côtières de Jableh et Tartous, en Syrie.

« Le Secrétaire général prend note avec une grande préoccupation de l'activité militaire croissante dans de nombreuses zones dans et autour de Damas. La violence, en particulier à Daraya, Alep et Idlib, et dans la campagne au nord de Homs, en particulier Al-Houla, est la cause d'un nombre croissant de victimes civiles », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Ban Ki-moon a demandé à nouveau à toutes les parties au conflit syrien d'éviter les attaques contre la population civile. « Les auteurs de ces attaques doivent être tenus pour responsables de leurs crimes », a dit son porte-parole.

« Le Secrétaire général rappelle à toutes les parties à la cessation des hostilités qu'elles ont le devoir de respecter les termes de cette cessation, conformément à la résolution 2268 (2016) du Conseil de sécurité », a-t-il ajouté. « Il demande à tous les États Membres de prendre des mesures immédiates, collectives et décisives pour mettre fin à la tragédie qui se déroule en Syrie, en ligne avec leurs engagements et conformément aux résolutions 2254 (2015) et 2268 (2016) du Conseil de sécurité ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : l'ONU et ses partenaires réitèrent leur détermination à « renforcer » la cessation des hostilités

A l'occasion d'une réunion du Groupe international de soutien pour la Syrie (GISS) mardi à Vienne, l'ONU et ses partenaires ont réitéré leur détermination à "renforcer" la cessation des hostilités qui a été remise en cause ces dernières semaines par une escalade de la violence.