Développement durable : l'ONUDC appelle à construire des institutions résilientes

23 mai 2016

L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a appelé lundi les gouvernements à bâtir des institutions résilientes pour soutenir le Programme de développement durable à l'horizon 2030 qui a été adopté en septembre dernier par les Etats membres des Nations Unies.

Le Directeur général de l'ONUDC, Yury Fedotov, a déclaré que son agence soutenait les Objectifs de développement durable, lors d'un discours à l'ouverture de la 25ème session de la Commission sur la prévention du crime et la justice pénale, à Vienne, en Autriche.

Il a souligné que la mise en œuvre de la Déclaration de Doha, adoptée lors du 13ème Congrès des Nations Unies sur la prévention du crime et la justice pénale en avril 2015, et la réunion de suivi de la sixième session de la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption à Saint-Pétersbourg à la fin de 2015, sont également des outils clés pour la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

S'agissant des travaux de la Commission sur la prévention du crime, M. Fedotov a appelé les participants à se focaliser sur « des réponses efficaces fondées sur un cadre international éprouvé contenu dans les Conventions contre le crime transnational organisé et la corruption, les instruments internationaux de lutte contre le terrorisme, ainsi que les règles et normes en matière de prévention du crime et la justice pénale ».

Il a estimé que ce travail était nécessaire pour mettre fin aux réseaux criminels et aux attentats terroristes et pour lutter contre l'extrémisme violent et la radicalisation. Selon M. Fedotov, ce travail est aussi nécessaire pour faire face à la corruption et améliorer l'administration de la justice, y compris pour les enfants, ainsi que pour répondre à la violence contre les femmes.

Le thème de la session de la Commission sur la prévention du crime et la justice pénale porte cette année sur le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, y compris le financement du terrorisme et l'assistance technique en appui aux conventions et protocoles internationaux pertinents.

Chaque année, la Commission sur la prévention du crime réunit environ 1.000 participants représentant des gouvernements, la société civile et le monde universitaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

DOHA : le Congrès de l'ONU s'achève par un appel à agir concrètement pour la prévention du crime et la justice pénale

Alors que le 13ème Congrès des Nations Unies sur la prévention du crime et la justice pénale s'est achevé dimanche à Doha, au Qatar, le chef de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a appelé les États membres à traduire en action concrète la Déclaration de Doha qui a été adoptée au premier jour de la conférence.