Forum sur les questions autochtones : Ban Ki-moon note les progrès et appelle à faire plus

20 mai 2016

A la clôture de la session annuelle du Forum permanent des Nations unies sur les questions autochtones, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est félicité vendredi des progrès réalisés et a estimé qu'il fallait faire plus pour les personnes autochtones à l'avenir.

« Mon message pour vous est clair : je suis avec vous. Nous avons fait des progrès importants ensemble à l'Organisation des Nations Unies », a dit M. Ban dans un discours.

« En septembre 2007, nous avons adopté la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. En 2014, nous avons organisé la Conférence mondiale sur les peuples autochtones. Ces deux étapes ont été le résultat de partenariats étroits entre les peuples autochtones et les États membres », a-t-il ajouté.

« Alors que beaucoup a été fait, il reste encore beaucoup à faire. Par exemple, les conflits sur les terres et territoires des peuples autochtones, et le manque d'inclusion des voix des peuples autochtones dans les processus de paix, restent un problème », a souligné M. Ban

Il a demandé à tous les États membres, à tous les peuples autochtones et à l'ensemble du système des Nations Unies de travailler ensemble pour répondre à ces préoccupations.

Jeudi, lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU, trois participants au Forum ont souligné combien il était important de solidifier la participation des peuples autochtones aux mécanismes de l'ONU afin qu'ils ne soient pas laissés de côté dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Le Président du Forum, Alvaro Esteban Pop Ac, a ainsi noté que lors du Forum qui s'est ouvert le 9 mai, les participants ont entendu plus de 1.000 exposés sur des sujets aussi divers que la résolution des conflits et la question des enfants et des femmes dans les situations de violence.

Une membre du Forum, Joan Carling, a souligné de son côté que l'année prochaine marquerait le 10ème anniversaire de l'adoption de la Déclaration de l'ONU sur les droits des personnes autochtones. Elle a ajouté que les discussions cette année ont montré que beaucoup de personnes autochtones ne sont pas au courant des Objectifs de développement durable.

Un représentant des jeunes, Jacob Bryan K. Aki, 21 ans, a déclaré pour sa part que la session de cette année a encouragé les jeunes participants comme lui à retourner dans leurs communautés pour réaliser des progrès.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU appelle à mieux intégrer les peuples autochtones au système onusien

A l'occasion de l'ouverture de la session 2016 de l'Instance permanente sur les questions autochtones, au siège de l'ONU à New York, deux hauts responsables des Nations Unies ont appelé à garantir une meilleure participation des peuples autochtones au système onusien, et en particulier aux délibérations sur des questions les concernant.