L'UNICEF et l'UE lancent une campagne pour souligner l'importance de l'éducation dans les situations d'urgence

16 mai 2016

Pour les enfants en situations d'urgence, l'éducation est aussi importante que la nourriture et les médicaments, selon une campagne du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et de l'Union européenne intitulée #EmergencyLessons, lancée lundi.

Cette campagne sur les médias sociaux vise à atteindre 20 millions d'Européens, en particulier les jeunes âgés de moins de 25 ans, en Grèce, en Hongrie, en Irlande, en Italie, en Slovénie, en Slovaquie et au Royaume-Uni et à les encourager à s'exprimer au nom de millions d'enfants et d'adolescents dont l'éducation a été interrompue par des situations d'urgence.

La campagne s'appuie sur les expériences d'enfants ayant vécu des situations d'urgence en Guinée, en Iraq, au Népal et en Ukraine. Leurs histoires seront partagées sur les médias sociaux.

« Les jeunes comprennent mieux que quiconque l'importance de l'éducation dans leur vie aujourd'hui et à l'avenir », a déclaré le Directeur exécutif de l'UNICEF, Anthony Lake, dans un communiqué de presse.

Près d'un quart des enfants d'âge scolaire dans le monde, soit 462 millions, vivent actuellement dans 35 pays touchés par des crises, y compris environ 75 millions d'enfants qui ont désespérément besoin d'un soutien éducatif.

Les enfants qui ne vont pas à l'école sont en outre plus vulnérables aux abus, à l'exploitation et au recrutement par des forces armées. Les écoles offrent un havre de paix où les enfants peuvent être protégés contre ces menaces, rappelle l'UNICEF.

La campagne sur les médias sociaux célèbre aussi les autres avantages d'aller à l'école, les amis rencontrés, les enseignants qui prennent en charge les enfants confrontés à un traumatisme, la stabilité trouvée dans la routine consistant à aller en classe.

« Nous espérons que cette campagne permettra de mieux aider les Européens à comprendre pourquoi, en cas de catastrophe, des occasions d'apprendre sont tout aussi importantes que l'accès à la nourriture, à l'eau, aux vaccins et à des abris », a déclaré le Commissaire européen à l'aide humanitaire et à la gestion des crises, Christos Stylianides.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Colombie : une responsable de l'ONU se félicite de l'accord pour réinsérer les enfants libérés par les FARC

La Représentante spéciale de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui, a assisté dimanche à La Havane, à Cuba, à la signature d'un accord entre le gouvernement colombien et les rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie – Armée populaire (FARC-EP) pour la libération et la réinsertion des enfants associés aux FARC-EP.