Kosovo : l'ONU souhaite que la transition pacifique du pouvoir apaise les tensions politiques

16 mai 2016

A l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation au Kosovo, le Représentant spécial du Secrétaire général Zahir Tanin a souhaité lundi que la récente transition pacifique du pouvoir apaise les tensions politiques internes.

« Comme je le soulignais lors de mon dernier exposé devant vous en février, la dynamique politique interne a préoccupé notre mission, ainsi que les missions de l'Union européenne et de nombreux autres acteurs, pendant près d'un an, culminant ce mois d'avril par l'investiture d'un nouveau Président du Kosovo », a dit M. Tanin, qui est également le chef de la Mission des Nations Unies au Kosovo (MINUK), lors d'un exposé devant les membres du Conseil.

« Egalement en avril, les élections générales serbes se sont déroulées avec succès, avec un nouveau Parlement et un Cabinet en cours de formation », a-t-il ajouté.

Selon M. Tanin, l'élection d'un nouveau Président du Kosovo, même si cela a eu lieu dans une atmosphère de discorde, et le nouveau gouvernement de la République de Serbie fournissent « une excellente occasion de tirer un trait sur une période qui a souvent été marquée par des querelles politiques et d'autres distractions ».

Le Représentant spécial a noté avec satisfaction les messages conciliants du Premier ministre serbe et du Président kosovar à la suite de leurs succès électoraux respectifs.

« Je me joins à d'autres acteurs impliqués pour souhaiter que ces transitions pacifiques du pouvoir aident la scène politique à se calmer et permettent de concentrer les énergies sur d'autres défis plus fondamentaux auxquels la région est confrontée », a-t-il dit.

M. Tanin a noté qu'un mois plus tôt l'Accord de stabilisation et d'association de l'UE avec le Kosovo a été annoncé. Il a rappelé que l'Accord de stabilisation et d'association de l'UE avec la Serbie est entré en vigueur en septembre 2013. « Ces réalisations cruciales démontrent les progrès réalisés par la région vers l'objectif d'une plus grande intégration », a-t-il souligné.

« Pour Pristina et Belgrade, l'intégration est étroitement liée au processus de dialogue de haut niveau facilité par l'UE. La capacité de répondre aux normes d'intégration renforce directement les possibilités d'un dialogue politique fructueux et d'une coopération mutuelle. Les récents progrès du Kosovo dans sa perspective européenne devraient renforcer et améliorer le processus de dialogue entre Belgrade et Pristina, qui est fondamental pour la sécurité future du Kosovo et la paix dans la région », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Kosovo : l'ONU estime que les dirigeants devraient davantage explorer les opportunités de coopération régionale

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Kosovo, Zahir Tanin, a estimé lundi que les dirigeants politiques kosovars devraient davantage explorer les opportunités de coopération régionale au lieu de se concentrer sur des intérêts politiques limités.