Journée des familles : l'ONU appelle à créer les conditions propices pour que chacun puisse réaliser son potentiel

Dans le Mudu, dans les îles Fidji, un groupe de femme prépare un repas. Photo Danielle Parry/OCHA
Dans le Mudu, dans les îles Fidji, un groupe de femme prépare un repas. Photo Danielle Parry/OCHA

Journée des familles : l'ONU appelle à créer les conditions propices pour que chacun puisse réaliser son potentiel

A l'occasion de la Journée internationale des familles, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé dimanche à agir avec détermination pour le développement durable en créant des conditions propices à ce que chaque membre de la famille, quel que soit son âge, puisse réaliser son potentiel et jouer un rôle dans le monde.

« Les familles sont en première ligne des efforts déployés à l'échelle mondiale pour mettre en œuvre, sans faire de laissés pour compte, l'ambitieux Programme de développement durable à l'horizon 2030. Elles jouent un rôle particulièrement important dans la réalisation de l'objectif no 3, dans le cadre duquel tous les États Membres de l'ONU se sont engagés à permettre à tous de vivre en bonne santé et à promouvoir le bien-être de tous à tout âge », a souligné M. Ban dans un message.

Le chef de l'ONU a rappelé que les enfants s'épanouissent lorsqu'ils sont aimés et qu'ils ont accès à des soins de santé, à l'enseignement et à d'autres services de base. « Pendant la période délicate qu'est l'adolescence, les jeunes ont besoin d'un soutien émotionnel ainsi que d'informations et de services en matière de santé procréative », a-t-il souligné. « Le taux de suicide étant nettement plus élevé chez les jeunes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres que chez le reste de la population, il faut faire de la sécurité et de l'intégration de cette communauté une affaire de santé publique ».

Ban Ki-moon a également noté que dans de nombreuses sociétés, les femmes et les filles font l'objet de discrimination et de violence familiales, dont les conséquences pour leur santé et leur bien-être peuvent être graves et les suivre tout au long de leur vie.

« La vie de famille revêt aussi une importance cruciale pour la santé des personnes âgées, qui restent actives et en bonne santé lorsque leurs contributions sont appréciées par leur famille et leur communauté », a-t-il ajouté.

Selon le Secrétaire général, les gouvernements doivent appuyer le rôle fondamental joué par toutes les familles, quelle que soit leur composition, notamment en assurant l'accès à des services de santé procréative, pour que les parents puissent avoir le nombre d'enfants qu'ils désirent, au moment qui leur convient. « Les services de santé maternelle et les congés de paternité sont aussi essentiels pour permettre aux parents de donner à leurs enfants le meilleur départ possible dans la vie, dès la naissance », a-t-il ajouté.