Darfour : l'ONU et l'Union africaine condamnent des attaques contre un camp de déplacés

12 mai 2016

La Présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, et le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ont condamné jeudi des attaques contre un camp de déplacés par des groupes armés et une fusillade dans un marché à proximité qui ont eu lieu lundi à Sortoni, au Darfour Nord.

« Ces attaques ont causé la mort de cinq personnes, dont deux enfants, et blessé plusieurs autres personnes, y compris un Casque bleu éthiopien de la Mission de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) », ont souligné les porte-paroles de Mme Dlamini-Zuma et de M. Ban dans une déclaration conjointe.

« La Présidente et le Secrétaire général expriment leur grave préoccupation face à la récente escalade des tensions entre les communautés nomades et les personnes déplacées dans la région. Ils les appellent à éviter les actes de violence et à résoudre leurs différends par le dialogue. Ils exhortent les autorités soudanaises à enquêter et à traduire rapidement les auteurs de ces attaques en justice », ont-ils ajouté.

Mme Dlamini-Zuma et M. Ban ont souligné qu'il était impératif de poursuivre la mise en œuvre du mandat de la MINUAD afin de maintenir la sécurité et protéger les civils au Darfour, notamment les personnes qui ont été déplacées par les récents combats dans le Djebel Marra entre le gouvernement du Soudan et l'Armée de libération du Soudan/Abdul Wahid.

Les deux responsables de l'UA et de l'ONU ont exhorté toutes les parties au conflit au Darfour à reprendre les négociations sans délai, sous les auspices du Groupe de haut niveau de mise en œuvre de l'Union africaine pour le Soudan et le Soudan du Sud, en vue de parvenir à une solution politique globale qui réponde aux causes profondes du conflit.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour : la possibilité d'un règlement politique du conflit reste incertaine, selon l'ONU

A l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation au Darfour, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a déclaré mercredi que la possibilité d'un règlement du conflit dans cette région du Soudan restait incertaine.