Abyei : le Conseil de sécurité proroge de six mois le mandat de la force intérimaire de l'ONU

12 mai 2016

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté jeudi une résolution prorogeant le mandat de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) jusqu'au 15 novembre 2016, et demandant instamment au Soudan et au Soudan du Sud de renforcer la confiance entre les différentes communautés de ce territoire frontalier qu'ils se disputent.

Dans cette résolution, les membres du Conseil se déclarent profondément préoccupé par « l'absence d'administration publique et d'état de droit dans la zone d'Abyei, due aux retards répétés dans la mise en place de l'Administration, du Conseil et de la police de la zone d'Abyei ».

Constatant que la situation qui règne à Abyei et le long de la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud continue de menacer gravement la paix et la sécurité internationales, le Conseil a donc décidé de proroger le mandat de la FISNUA.

Dans ce contexte, le Conseil de sécurité a exigé à nouveau du Soudan et du Soudan du Sud qu'ils « entreprennent, sans délai de mettre en place l'Administration et le Conseil de la zone d'Abyei » et « créent le Service de police d'Abyei, appelé à assumer les fonctions de police dans toute la zone d'Abyei, notamment à protéger les infrastructures pétrolières ».

Les membres du Conseil ont déploré à nouveau que les efforts visant à rendre le Mécanisme conjoint de vérification et de surveillance de la frontière pleinement opérationnel soient enlisés et que des retards aient été pris à cet égard. Ils ont engagé vivement les parties à redoubler d'efforts pour déterminer définitivement sur le terrain le tracé de la ligne médiane de la zone frontalière démilitarisée et sécurisée.

Le Conseil a condamné la présence intermittente de membres des services de sécurité sud-soudanais et le déploiement des unités de la police du pétrole de Diffra dans la zone d'Abyei. Il a exigé à nouveau que, « de façon immédiate et sans condition préalable, le gouvernement sud-soudanais retire ses forces de sécurité de la zone d'Abyei et le gouvernement soudanais en retire la police du pétrole de Diffra ». Il a rappelé que la zone d'Abyei doit être démilitarisée et que toutes forces autres que celles de la FISNUA et du Service de police d'Abyei ainsi que les éléments armés des populations locales doivent s'en retirer.

Les membres du Conseil ont aussi demandé instamment « aux deux gouvernements d'adopter immédiatement des mesures visant à renforcer la confiance entre les différentes communautés concernées de la zone d'Abyei ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Conseil de sécurité proroge le mandat de la Force intérimaire des Nations Unies pour Abyei

Profondément préoccupé par l'absence d'état de droit à Abyei et le report systématique du règlement de son statut, le Conseil de sécurité a prorogé mardi le mandat de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) jusqu'au 15 mai 2016. Il a, en outre, décidé de maintenir les effectifs autorisés antérieurement et qui sont déjà déployés.