Zika : l'ONU annonce la création d'un fonds spécial pour l'action mondiale contre le virus

6 mai 2016

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a annoncé vendredi la création d'un Fonds d'affectation spéciale multipartenaire des Nations Unies pour l'action contre le virus Zika, qui sera amené à financer les actions prioritaires de la lutte contre l'épidémie.

« Ce Fonds vise à fournir une plateforme rapide, souple et responsable à l'appui d'une réponse coordonnée du système de l'ONU et de ses partenaires », a déclaré le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, lors d'un point de presse à la mi-journée.

Le nouveau Fonds soutiendra directement le Cadre stratégique de l'action mondiale contre Zika, mis au point par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les donateurs apporteront leur contribution au Fonds de manière centralisée, et un comité consultatif allouera les fonds aux actions les plus prioritaires dans les pays touchés.

Selon l'OMS, le virus Zika est transmissible à l'homme par la piqûre de moustiques Aedes, la même race de moustiques se développant dans les eaux stagnantes qui propagent la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune. Depuis janvier 2015, 61 pays et territoires ont signalé une hausse de la transmission locale du virus Zika.

Cette hausse de la propagation du virus dans certains pays s'est accompagnée d'une augmentation sans précédent des cas de microcéphalie et d'autres troubles neurologiques chez les nouveaux nés. Plusieurs pays ont également signalé une augmentation dans les zones à forte prévalence du virus du syndrome de Guillain-Barré, un trouble neurologique qui peut conduire à la paralysie, voire entrainer la mort.

Le 1er février, l'OMS a annoncé que ces cas constituaient une urgence de santé publique internationale. Il existe désormais un consensus scientifique concernant l'existence d'un lien potentiel entre l'épidémie de Zika et l'augmentation des cas de microcéphalie et de maladie de Guillain-Barré.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Zika : l'OMS parle de preuves 'de plus en plus solides' d'un lien entre le virus et la microcéphalie

La deuxième réunion du Comité d'urgence du Règlement sanitaire international sur le virus Zika, concernant l'augmentation des cas de microcéphalie et autres troubles neurologiques dans certaines régions touchées par le virus, a eu lieu mardi par téléconférence, a déclaré l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).