Journée de la Terre nourricière : Ban Ki-moon appelle chaque individu à lutter contre le changement climatique

22 avril 2016

A l'occasion de la Journée internationale de la Terre nourricière, qui avait lieu cette année le même jour que la cérémonie de signature de l'Accord de Paris sur le climat à New York, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé vendredi chaque individu à lutter à son niveau contre le changement climatique.

« La Journée internationale de la Terre nourricière est l'occasion de souligner l'interdépendance entre nous, les hommes, et les espèces incroyablement diverses avec lesquelles nous partageons la planète », a déclaré M. Ban dans un message, publié pour l'occasion.

Créée en 1970 par les Nations Unies, cette Journée, dont il s'agit de la 45ème édition, est un évènement symbolique visant à promouvoir un environnement sain et durable, faire face aux changements climatiques et protéger la Terre pour les générations futures. Le thème de cette édition 2015, 'Des arbres pour la Terre', a pour but d'inciter à planter 7,8 milliards d'arbres d'ici les 5 prochaines années, dans la mesure où ces derniers aident à lutter contre les changements climatiques en absorbant l'excès de CO2 de notre atmosphère.

« Aujourd'hui, les représentants de plus de 170 pays se retrouvent au Siège de l'Organisation des Nations Unies à New York pour signer l'Accord de Paris sur les changements climatiques », a déclaré M. Ban, soulignant que cet accord historique, qui va de pair avec le Programme de développement durable à l'horizon 2030, a le potentiel de transformer notre monde.

L'Accord de Paris a été conclu le 12 décembre 2015 dans la capitale française, lors de la 21ème Conférence des Etats parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements Climatiques (CCNUCC), dite COP21. Dans le cadre de cet accord historique, les 196 Etats parties à la Convention-cadre se sont engagés à prendre des mesures pour maintenir l'élévation de la température mondiale en dessous de 2 degrés Celsius d'ici la fin du siècle.

La dynamique créée par le fait que tant de pays apposent leur signature au texte en une seule journée envoie un message clair de solidarité et de détermination, a dit le Secrétaire général.

« L'exemple doit venir du sommet, mais chacun de nous a également un rôle à jouer », a noté le chef de l'ONU, appelant les individus à faire des choix économes en énergie, à arrêter de gaspiller de la nourriture, à réduire leur empreinte carbone et à augmenter leurs investissements durables.

« De même que chaque arbre a un rôle à jouer dans la biosphère, chaque individu qui se soucie de la planète et de toutes les créatures qui l'habitent a aussi un rôle à jouer », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.