Séisme en Equateur : l'ONU appelle la communauté internationale à augmenter l'aide

21 avril 2016

A l'issue d'une mission de deux jours en Equateur, suite au séisme meurtrier qui a frappé la côte pacifique du pays le weekend dernier, le Secrétaire général adjoint de l'ONU aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence, Stephen O'Brien, a appelé la communauté internationale à soutenir davantage les personnes touchées par la catastrophe.

« Mes pensées vont aux habitants de l'Equateur, qui font face à la perte de leurs proches et à la dévastation causée par le séisme de samedi et ses répliques », a déclaré mercredi soir M. O'Brien, dans un communiqué de presse publié dans la capitale équatorienne Quito. « Beaucoup de gens ont perdu leur maison, leurs moyens de subsistance. Mais j'ai été frappé par la résilience dont ils font preuve. Les actions du gouvernement de l'Equateur et des communautés locales ont permis de sauver de nombreuses vies ».

Selon la presse, le violent séisme de magnitude 7,8 qui a secoué l'Equateur samedi 16 avril, a causé la mort d'au moins 400 personnes et fait plus de 2.500 blessés. La catastrophe, qui a touché au total plus de 720.000 personnes, a également causé des dégâts considérables et rendu nécessaire une assistance humanitaire.

« Le gouvernement, les équipes locales d'intervention d'urgence, la Croix-Rouge et d'autres organisations travaillent ensemble pour fournir aux gens de la nourriture, de l'eau potable, des abris, de l'aide médicale d'urgence et d'autres services de base, y compris la restauration de l'électricité », a dit le Secrétaire général adjoint.

Lors de sa visite de villes telles que Manta, Canoa, Jama et Pedernales, sur la côte pacifique de l'Equateur, mais aussi de Portoviejo, à l'intérieur du pays, M. O'Brien a dit avoir rencontré des personnes qui ont tout perdu dans la catastrophe.

« J'ai vu des gens qui vivent en plein air ou réfugiés dans les ruines de leurs maisons, à la merci des intempéries », a-t-il décrit.

Au cours de sa visite de deux jours, le chef de l'humanitaire de l'ONU a aussi rencontré le Ministre équatorien des affaires étrangères, Dr. Guillaume Long, le Ministre de la défense, Ricardo Patiño, et d'autres hauts responsables à la tête de la réponse apportée au séisme, pour tenter de déterminer la meilleure façon de soutenir les efforts de secours nationaux.

« Les gens ont besoin de toute urgence de sécurité, de nourriture, d'eau et de soins de santé de base. Les enfants ont besoin d'un endroit pour poursuivre leurs études. Les familles ont besoin de soutien pour reconstruire leur vie », a déclaré M. O'Brien.

Le Coordonnateur des secours d'urgence a par conséquent appelé à intensifier le soutien international au pays pour une assistance immédiate et vitale.

« Aujourd'hui, j'ai alloué 7 millions de dollars provenant du Fonds central d'intervention d'urgence [CERF] pour lancer des opérations vitales dans la logistique, le logement, l'eau, l'assainissement, l'hygiène et la santé d'urgence », a déclaré M. O'Brien.

Il a indiqué que l'ONU et ses partenaires lanceraient un appel de fonds, vendredi 22 avril, pour soulager environ 350.000 personnes dans les trois prochains mois dans le cadre des opérations de secours en Equateur.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.