RDC : Jane Holl Lute en visite dans le pays suite à des allégations d'abus sexuels par des Casques bleus

13 avril 2016

La Coordonnatrice spéciale du Secrétaire général pour l'amélioration de la lutte contre l'exploitation et les atteintes sexuelles, Jane Holl Lute, se trouvait mercredi en RDC, où des allégations d'abus sexuels par des Casques bleus ont récemment fait surface, dans le cadre des efforts déployés par l'ONU pour renforcer sa réponse à ce fléau.

La Coordonnatrice spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour l'amélioration de la lutte contre l'exploitation et les atteintes sexuelles, Jane Holl Lute, se trouvait mercredi en République démocratique du Congo (RDC), où des allégations d'abus sexuels par des Casques bleus ont récemment fait surface, dans le cadre des efforts déployés par l'Organisation afin de renforcer sa réponse à ce fléau.

Mme Holl Lute est arrivée lundi en RDC pour une visite de plusieurs jours et devrait quitter le pays samedi 16 avril, a indiqué le porte-parole de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), Félix Prosper Basse, lors du point de presse hebdomadaire de la Mission à Kinshasa.

Au cours de ce séjour, la Coordonnatrice spéciale a prévu de se rendre dans l'Est du pays, notamment à Goma et à Beni, et de rencontrer plusieurs membres du gouvernement à Kinshasa, dont les Ministres de la défense, du genre et des affaires étrangères. Elle devrait également rencontrer des responsables onusiens présents dans le pays.

La visite de Mme Holl fait suite à des allégations d'exploitation et d'abus sexuels par des Casques bleus de la MONUSCO, rendues publiques par la Mission le 1er avril dernier, et suite auxquelles une enquête a été ouverte.

Ces allégations, dont la MONUSCO avait été mise au courant le 23 mars, visent des employés des Nations Unies du contingent tanzanien de la brigade d'intervention dans le village de Mavivi, près de Beni.

La Mission avait immédiatement dépêché sur le terrain une équipe d'intervention, dont les résultats préliminaires ont depuis révélé l'existence d'éléments de preuve concordants concernant des rapports sexuels monnayés et des relations sexuelles avec des mineurs.

Juste avant de se rendre en RDC, la Coordonnatrice spéciale avait effectué une visite en République centrafricaine du 8 au 11 avril, suite également à une série d'allégations visant des Casques bleus de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA).

Lors d'une conférence de presse à l'issue de cette visite, Mme avait appelé à créer un environnement de tolérance zéro contre les abus sexuels, déclarant qu'il fallait aller « à la racine de ce problème » inacceptable.

Elle a avait aussi insisté sur l'importance de créer un environnement où les victimes « peuvent venir quand ces comportements ont eu lieu », « faire part de ces allégations sans avoir peur » et constater que « justice est rendue ».

Mme Holl Lute a été nommée Coordonnatrice spéciale pour l'amélioration de la lutte contre l'exploitation et les atteintes sexuelles par le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, en février 2016, dans le cadre d'une série de mesures en cours pour mieux harmoniser les opérations de maintien de la paix et les systèmes de protection des droits de l'homme et renforcer la réponse des Nations Unies aux cas d'exploitation et d'abus sexuels.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : la MONUSCO ouvre une enquête sur des allégations d'exploitation sexuelle par des Casques bleus

La Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) a annoncé que des allégations d'exploitation et d'abus sexuels par des Casques bleus avaient été portées à sa connaissance et qu'elle avait ouvert une enquête.