Syrie : après cinq ans de conflit, la communauté humanitaire lance un appel à la paix

11 mars 2016

Alors que le conflit en Syrie s'apprête à basculer le 15 mars dans sa sixième année, des représentants de la communauté humanitaire ont appelé vendredi les parties à tout faire pour que les pourparlers politiques en cours puissent donner lieu à une paix réelle.

« Après cinq ans d'un conflit brutal et insensé, plus d'un quart de million de Syriens ont été tués et plus de la moitié de la population a été forcée de quitter son foyer par la peur et le besoin », ont déploré dans un communiqué de presse conjoint des représentants de la communauté humanitaire, y compris des hauts responsables et chefs d'agences humanitaires de l'ONU et le Directeur exécutif d'une ONG. « Environ 4,6 millions de personnes arrivent à peine à survivre dans des endroits difficiles de quitter et que l'aide [humanitaire] ne peut pas atteindre. Et 4,8 millions d'autres personnes ont fui le pays », ont-ils ajouté.

« Au cours des dernières semaines cependant, nous observons des signes encourageants, des lueurs d'espoir fragiles. Moins de bombes sont lâchées ; l'accès humanitaire s'est dégagé à certains endroits ; les négociateurs de tous bords se préparent à se réunir et à discuter », ont déclaré les représentants de la communauté humanitaire.

Les Nations Unies, les ONG et les partenaires humanitaires, ont-ils ajouté, s'empressent de saisir ces nouvelles opportunités afin d'atteindre les gens dans le besoin depuis longtemps.

« Malgré le danger et l'incertitude, nous explorons de nouvelles méthodes de livraison et tentons constamment de négocier les moyens d'atteindre les personnes », ont déclaré les travailleurs humanitaires, ajoutant que grâce à une aide régulière et aux dernières livraisons dans les villes assiégées, ils ont été en mesure d'atteindre plus de six millions de personnes depuis le début de l'année 2016.

« Toutefois, jusqu'à ce que toutes les parties à ce conflit cessent d'attaquer les civils, les écoles, les marchés et les hôpitaux, nous continuerons de leur rappeler leurs obligations et de leur demander des comptes », ont-ils averti, précisant que le matériel médical est encore retiré aux points de contrôle. « C'est inacceptable ! ».

Les représentants de la communauté humanitaire ont appelé les parties au conflit à garantir un accès complet, sûr et sans entrave à toutes les livraisons d'aide humanitaire et sur l'ensemble du territoire syrien.

« Nous ne parvenons toujours pas à atteindre un cinquième des Syriens assiégés qui ont besoin d'une aide urgente et de protection » », ont-ils déclaré, tout en se disant extrêmement préoccupés par la situation au nord de Homs et à Alep, où environ 500.000 personnes sont prises au piège derrière la ligne de front. « Deux millions de personnes sont dans des zones contrôlées par Daech », ont-ils également indiqué.

« Personne ne souhaite qu'une sixième année de conflit commence le 15 mars. Les jeunes à travers la Syrie ont besoin d'espérer et de croire que leur avenir est dans leur patrie », ont déclaré les représentants de la communauté humanitaire. « Nous appelons collectivement toutes les parties, locales et internationales, à ce que cet anniversaire soit le dernier et à ce que les pourparlers politiques puissent donner lieu à une paix réelle et à une fin des souffrances en Syrie ».

Les cosignataire du communiqué sont le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Stephen O'Brien, la Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial de l'ONU (PAM), Ertharin Cousin, le Directeur exécutif du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Anthony Lake, le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, la Directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Margaret Chan, la Représentante spéciale du Secrétaire général sur la violence sexuelle commise en période de conflits, Zainab Hawa Bangura, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour les enfants dans les conflits armés, Leila Zerrougui, le Directeur général de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), William Lacy Swing, le Commissaire général de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), Pierre Krähenbühl, le Directeur exécutif de l'ONG InterAction, Samuel Worthington, et l'Administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Helen Clark.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : les participants aux pourparlers de paix commencent à arriver à Genève

Les participants aux pourparlers de paix ont commencé à arriver mercredi à Genève et des discussions substantielles devraient démarrer lundi 14 mars, a déclaré l'Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura.