Après des tirs de missiles, l'ONU appelle la Corée du Nord à cesser ses « actes de déstabilisation »

10 mars 2016

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est déclaré mercredi toujours gravement préoccupé par la situation dans la péninsule coréenne, suite à des tirs de missiles menés plus tôt dans la journée par la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

« [Le Secrétaire général] appelle une nouvelle fois la RPDC à agir en conformité avec les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et à mettre fin à ses actes de déstabilisation, comme le lancement de deux missiles aujourd'hui », a déclaré le porte-parole du chef de l'ONU, Stéphane Dujarric, lors d'une conférence de presse au siège de l'Organisation, à New York.

« Nous suivons également de près l'évolution de la situation et restons en contact avec toutes les parties concernées, et nous réaffirmons l'engagement du Secrétaire général à œuvrer pour la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne », a ajouté le porte-parole.

Il y a un peu plus d'une semaine, le Conseil de sécurité de l'ONU avait adopté une résolution qui impose de nouvelles sanctions à la RPDC et durcit certaines des sanctions existantes, en raison notamment de l'essai nucléaire réalisé par le pays, le 6 janvier 2016, et du tir effectué au moyen de la technologie des missiles balistiques, le 7 février 2016.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Conseil de sécurité de l'ONU durcit les sanctions contre la Corée du Nord

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté mercredi, à l'unanimité de ses 15 membres, une résolution durcissant le régime de sanctions en vigueur contre la République populaire démocratique de Corée (RPDC).