Asie-Pacifique : les migrants jouent un rôle crucial dans le développement de la région, selon l'ONU

29 février 2016

Les migrants en Asie et dans le Pacifique jouent un rôle crucial dans la croissance économique des pays de cette région où ils sont installés tout en apportant un soutien à leurs familles dans leurs pays d'origine, selon un nouveau rapport des Nations Unies.

Lors de la présentation de ce rapport lundi au Club des correspondants étrangers de Thaïlande, le Secrétaire exécutif adjoint de la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l'Asie et le Pacifique (ESCAP), Hongjoo Hahm, a souligné que l'ampleur des migrations devrait augmenter dans cette région mais que son impact dépend des politiques menées par les pays.

« Les résultats positifs exigent des politiques alignées sur des stratégies de développement nationales et des normes internationales favorisant le recrutement équitable, l'emploi décent et productif et la protection sociale », a dit M. Hahm lors de la présentation de ce document intitulé 'Rapport sur les migrations en Asie-Pacifique 2015 : contributions des migrants au développement'.

Plus de 95 millions de personnes des pays de la région vivent en dehors de leur pays de naissance et la région compte plus de 59 millions de migrants. La majorité de ces migrants sont des travailleurs temporaires.

La région Asie-Pacifique accueille également plus de 5,5 millions de réfugiés et trois des principaux pays accueillant des réfugiés dans le monde se trouvent dans la région.

Selon les conclusions du rapport, beaucoup de travailleurs migrants non seulement bénéficient de leur migration mais contribuent également au développement de leurs pays d'origine et de destination à travers leur travail et l'argent qu'ils envoient chez eux.

Trop souvent, les préjugés contre les migrations et les approches unilatérales guident les réponses aux défis liés aux migrations. Ainsi, au lieu d'appliquer des politiques migratoires alignées sur les priorités nationales de développement et sur le respect de la dignité et des droits des travailleurs migrants, de nombreux pays imposent des restrictions non seulement à l'entrée des migrants dans le pays, mais aussi à leurs droits et à leur possibilité d'accéder à la protection sociale, selon le rapport.

Le rapport fournit également des conseils sur les mesures que les pays, les organisations régionales, et les acteurs de la société civile peuvent prendre pour améliorer l'impact positif des migrations, notamment en garantissant les droits des migrants et leur accès à la protection sociale et au travail décent, à la fois par des politiques nationales et par le dialogue et la coopération multilatérales.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Golfe du Bengale : des taux de décès de migrants trois fois supérieurs à ceux en Méditerranée en 2015, selon le HCR

Un nouveau rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), publié mardi, indique que les routes maritimes d'Asie du Sud-Est ont été trois fois plus mortelles pour les réfugiés et demandeurs d'asile que la mer Méditerranée en 2015, soulignant l'urgence d'une plus grande coopération entre les États concernés pour les opérations de sauvetage.