Syrie : le Conseil de sécurité se félicite de la cessation des hostilités

26 février 2016

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté vendredi une résolution dans laquelle il se félicite de la cessation des hostilités en Syrie, qui devait entrer en vigueur à partir de minuit vendredi, et enjoint aux parties concernées d'honorer leurs engagements.

Dans cette résolution adoptée à l'unanimité, le Conseil estime que cette cessation des hostilités « constitue un pas vers l'instauration d'un cessez-le-feu durable » et réaffirme « le lien étroit entre un cessez-le-feu et un processus politique parallèle ».

Le Conseil de sécurité salue l'action menée par les Etats-Unis et la Fédération de Russie « pour parvenir à un accord sur les conditions de la cessation des hostilités et constate avec satisfaction que les forces gouvernementales syriennes et celles qui les appuient, dont la liste a été communiquée à la Fédération de Russie, et les groupes d'opposition armés syriens, dont la liste a été communiquée à la Fédération de Russie ou aux Etats-Unis, ont accepté les conditions de la cessation des hostilités, se sont engagés à les respecter et y sont à présent parties ».

La résolution enjoint à « toutes les parties auxquelles s'applique la cessation des hostilités » d'honorer leurs engagements et exhorte « tous les Etats membres, surtout ceux qui sont membres du GISS (Groupe international de soutien à la Syrie), à user de leur influence auprès des parties à la cessation des hostilités pour s'assurer qu'elles honorent les engagements pris et soutiennent les efforts visant à créer les conditions propices à un cessez-le-feu durable ».

Le Conseil de sécurité demande de nouveau « à toutes les parties de permettre immédiatement aux organismes humanitaires un accès rapide, sûr et sans entrave à l'ensemble du territoire syrien par les voies les plus directes, d'autoriser l'acheminement d'une aide humanitaire immédiate à toutes les personnes dans le besoin, tout particulièrement dans tous les secteurs assiégés et difficiles d'accès ».

L'Envoyé spécial du Secrétaire général pour la Syrie, Staffan de Mistura, a fait un exposé, via téléconférence, devant les membres du Conseil vendredi après-midi.

Staffan de Mistura a salué l'accord sur la cessation des hostilités dans le pays et sur l'acheminement d'une aide humanitaire dans les zones syriennes assiégées, fruit des efforts du GISS lors d'une réunion qui a eu lieu à Munich le 12 février 2016.

M. de Mistura a rappelé que, depuis le début de l'année et dans le cadre notamment de la mise en œuvre de cet accord, 110.000 personnes ont été en mesure de bénéficier de livraisons humanitaires dans des zones assiégées. Il a également salué le premier largage aérien effectué cette semaine en Syrie par le Programme alimentaire mondial (PAM), dans une région assiégée par Daech.

Afin de parvenir à un acheminement sans entrave des convois humanitaires, l'Envoyé spécial a par ailleurs appelé à ce que les discussions en cours avec les autorités syriennes, afin de simplifier la procédure actuelle d'obtention des autorisations pour les convois, aboutissent rapidement.

S'agissant de la cessation des hostilités, l'Envoyé spécial a relevé la volonté des parties syriennes de prendre part à la trêve. M. de Mistura a toutefois noté que la journée du samedi 27 février sera cruciale pour le maintien de cette trêve et a appelé les parties à ne pas se laisser impressionner par les inévitables tentatives de sabotage de l'accord.

Désireux de capitaliser sur cette avancée pour relancer le processus de négociations de paix, l'Envoyé spécial du Secrétaire général a par ailleurs annoncé sa volonté de convoquer une réunion entre parties syriennes, le 7 mars prochain, sur la formation d'un gouvernement inclusif non sectaire et l'établissement d'un calendrier pour de futures élections présidentielles.

Dans un communiqué de presse publié dans la soirée de vendredi par son porte-parole, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est félicité de l'adoption unanime de la résolution par le Conseil de sécurité, « qui a approuvé la déclaration conjointe des États-Unis et de la Fédération de Russie, en tant que co-présidents du GISS, sur la cessation des hostilités en Syrie ». M. Ban a également salué la demande que cette cessation des hostilités commence le 27 février à minuit, heure de Damas.

« La pleine mise en œuvre de la présente résolution — y compris les livraisons humanitaires sans entraves et durables — est notre meilleure chance de réduire la violence brutale en Syrie », a déclaré le chef de l'ONU, ajoutant que l'essentiel est que cette résolution contribue à des changements réels sur le terrain et à réduire les souffrances du peuple syrien.

M. Ban a également appelé à ce que ce texte puisse créer un espace et une crédibilité suffisante pour que l'Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie soit en mesure de relancer les négociations sur la transition politique.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : l'Envoyé de l'ONU se félicite des progrès réalisés dans le domaine humanitaire

L'Envoyé spécial du Secrétaire général pour la Syrie, Staffan de Mistura, s'est félicité jeudi des progrès réalisés récemment dans le domaine humanitaire, alors qu'une cessation des hostilités doit entrer en vigueur le 27 février 2016 à travers toute la Syrie.