Iraq : l'ONU appelle à venir en aide aux civils pris au piège par Daech

22 février 2016

Une responsable de l'ONU s'est déclarée profondément préoccupée par le sort de milliers de civils actuellement pris au piège par les combats dans la ville de Falloujah et le district de Sinjar, en Iraq, appelant le gouvernement à redoubler d'efforts pour reloger ces populations civiles vers des zones plus sûres, avant que leur situation ne se détériore davantage.

Bien que l'ONU soit dans l'incapacité d'accéder à l'heure actuelle aux civils de Falloujah, dans la province d'Al-Anbar, qui reste sous le contrôle de Daech, l'ONU a reçu des informations indiquant que leurs conditions de vie se détériorent rapidement, a déclaré la Coordonnatrice humanitaire des Nations Unies pour l'Iraq, Lise Grande, dans un communiqué de presse publié ce weekend.

« Nous recevons des rapports faisant état de famine et d'une pénurie de médicaments et de produits essentiels. Nous savons que les civils essaient de quitter la ville, mais qu'on les en empêche, et nous craignons que la situation ne deviennent désespérée », a déclaré Mme Grande.

La Coordonnatrice humanitaire a appelé les autorités iraquiennes et le gouvernement régional du Kurdistan à respecter leurs obligations en vertu du droit humanitaire international et à redoubler d'efforts pour faciliter l'évacuation et le relogement des civils vers des zones plus sûres. Elle a aussi souligné que des mesures urgentes doivent être prises pour soulager les souffrances des personnes qui luttent pour survivre dans le pays.

Mme Grande s'est également déclarée très préoccupée par la situation dans le gouvernorat de Ninive, où plus de 520 personnes, dont environ 250 enfants, sont bloquées depuis trois mois sur la ligne de front, à l'est des monts Sinjar.

« C'est le milieu de l'hiver et ces personnes sont incapables d'accéder à de la nourriture, de l'eau, des abris et une assistance médicale », a-t-elle précisé, ajoutant que permettre aux familles d'accéder à des zones contrôlées par le gouvernement améliorerait considérablement leur situation.

L'ONU estime que plus de 3 millions de personnes ont été forcées de fuir leur domicile en Iraq depuis janvier 2014 et que 3 millions d'autres vivent actuellement dans des zones sous le contrôle de Daech. Plus de 500.000 civils ont regagné leur domicile suite à la libération de certaines de ces zones par le gouvernement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : l'envoyé de l'ONU salue les avancées du gouvernement face à Daech

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU en Iraq, Jan Kubis, a déclaré mardi que le gouvernement iraquien gagne progressivement du terrain face à Daech, dont l'attrait auprès des populations marginalisées diminue.