Yémen : le Conseil de sécurité de l'ONU appelle les parties à reprendre le dialogue

18 février 2016

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé jeudi toutes les parties yéménites à reprendre et accélérer le processus de consultations politiques inclusives, sous l'égide des Nations Unies.

Dans une déclaration de presse rendue publique au siège de l'ONU, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur grave préoccupation face à la crise humanitaire au Yémen, la plus importante au monde en termes du nombre de personnes dans le besoin. Le Conseil a en outre souligné son soutien aux travailleurs humanitaires qui acheminent l'aide dans des conditions très difficiles à travers le pays.

Le Conseil de sécurité a également exprimé sa préoccupation face aux rapports faisant état d'entraves à la livraison de l'aide humanitaire au Yémen et exhorté toutes les parties à respecter leur engagement de faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire.

Les membres du Conseil ont en outre souligné l'importance de la livraison de marchandises et de carburant à des fins civiles dans l'ensemble du pays.

Le Conseil a appelé toutes les parties à se conformer au droit international humanitaire, y compris à prendre toutes les précautions possibles pour minimiser les dommages causés aux civils, mettre fin au recrutement et à l'utilisation d'enfants et travailler de toute urgence avec les Nations Unies pour venir en aide aux personnes dans le besoin à travers le pays.

Les membres du Conseil de sécurité ont exhorté toutes les parties au conflit au Yémen à prendre des mesures d'urgence en faveur la reprise d'un cessez-le feu.

Le Conseil a exhorté les parties yéménites à respecter leurs engagements pris lors de la dernière série de pourparlers du 15 au 20 décembre 2015 et à participer à un nouveau cycle de négociations.

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur grave préoccupation face à la présence croissante d'Al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA) et de Daech au Yémen.

Les membres du Conseil de sécurité ont appelé toutes les parties yéménites à engager un dialogue politique sans conditions préalables et de bonne foi, tout en renouvelant leur confiance envers l'Envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, pour faciliter ces discussions.

Le Conseil a réitéré son ferme engagement en faveur de l'unité, la souveraineté et l'intégrité territoriale du Yémen.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : l'ONU demande 1,8 milliard de dollars pour financer son plan humanitaire 2016

L'ONU et ses partenaires humanitaires ont lancé jeudi le plan humanitaire 2016 pour le Yémen, appelant à cette occasion la communauté internationale à octroyer 1,8 milliard de dollars pour apporter une assistance vitale aux victimes du conflit en cours dans le pays depuis près d'un an.