Yémen : l'ONU demande 1,8 milliard de dollars pour financer son plan humanitaire 2016

18 février 2016

L'ONU et ses partenaires humanitaires ont lancé jeudi le plan humanitaire 2016 pour le Yémen, appelant à cette occasion la communauté internationale à octroyer 1,8 milliard de dollars pour apporter une assistance vitale aux victimes du conflit en cours dans le pays depuis près d'un an.

« La situation du Yémen a souvent été éclipsée par d'autres crises dans la région et dans le monde », a regretté le Coordonnateur humanitaire de l'ONU pour le Yémen, Jamie McGoldrick, dans un communiqué de presse. « Nous ne pouvons pas laisser le Yémen devenir une crise oubliée », a-t-il ajouté.

Au total, l'ONU estime que 21,2 millions de personnes, soit 80% de la population du Yémen, ont besoin d'une aide humanitaire suite au conflit en cours, marqué par une augmentation des attaques contre les infrastructures civiles et économiques essentielles du pays.

En dépit d'un environnement difficile, les partenaires humanitaires ont atteint près de neuf millions de filles, garçons, femmes et hommes à travers le pays entre le mois de mars 2015 à la fin de l'année, a précisé M. McGoldrick, ajoutant qu'en janvier 2016, la communauté humanitaire a fourni des rations alimentaires mensuelles régulières à environ 2,6 millions de personnes, de l'eau à plus de 234.000 personnes, et du carburant à plus de 3 millions de personnes.

« L'intensité des hostilités et des opérations militaires menées par les parties a sérieusement entravé l'acheminement de l'aide, mais les organisations humanitaires ont montré qu'elles sont capables de fournir une assistance si elles sont financées de manière adéquate », a poursuivi le Coordonnateur humanitaire, appelant les parties à faire davantage pour garantir un accès humanitaire sûr, rapide et sans entrave aux personnes dans le besoin.

En 2015, les donateurs ont fourni 892 millions de dollars, soit 56% des 1,6 milliard initialement demandés par les partenaires humanitaires.

« Je suis reconnaissant aux donateurs pour le soutien généreux que nous avons reçu en 2015 », a déclaré M. McGoldrick. « Je demande instamment aux donateurs de continuer à soutenir le peuple yéménite et, une fois de plus, à fournir rapidement les fonds nécessaires afin que nous puissions mettre en œuvre des activités essentielles pour sauver des vies et protéger les civils au Yémen ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : les divisions persistantes ne permettent pas d'organiser une nouvelle série de pourparlers, selon l'ONU

L'Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, a estimé mercredi que les divisions entre les parties au conflit restent profondes et qu'elles empêchent la tenue d'une nouvelle série de pourparlers de paix.