Le PAM annonce une innovation permettant aux réfugiés syriens de payer leurs achats « en un clin d'œil »

17 février 2016

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a annoncé l'inauguration d'un système de paiement novateur, qui utilise le scan de l'iris pour permettre aux réfugiés syriens vivant dans des camps jordaniens d'acheter de la nourriture chez des commerçants locaux, plutôt que d'utiliser de l'argent, des coupons alimentaires ou des cartes de crédit.

« C'est une étape importante dans l'évolution de notre programme d'assistance alimentaire, qui a été créé dès les premiers mois de la crise en Syrie lorsque nous distribuions des colis alimentaires », a déclaré mardi dans un communiqué de presse le Directeur du PAM en Jordanie, Mageed Yahia.

La reconnaissance de l'iris est une technique de biométrie permettant de reconnaître une personne en scannant l'iris de l'œil. Le système novateur du PAM est basé sur les données biométriques enregistrées par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et a été mis en place avec des partenaires jordaniens du PAM : IrisGuard, Jordan Ahli Bank et leurs homologues du Middle East Payment Systems (MEPS).

Aujourd'hui, s'est félicité M. Yahia, une réfugiée syrienne du camp de King Abdullah Park, dans le nord de la Jordanie, est entrée dans un supermarché pour obtenir son assistance alimentaire mensuelle. Au lieu de passer à la caisse, elle a payé ses achats « en un clin d'œil », simplement en regardant dans une caméra.

Une fois que le client s'est fait scanner son iris, le système communique automatiquement avec la base de données enregistrée par le HCR pour confirmer l'identité du réfugié. Le système confirme ensuite l'achat et imprime un reçu pour le réfugié.

« Avec le système de scannage de l'iris du PAM, nous perfectionnons l'acheminement de l'assistance alimentaire, afin de devenir plus efficace, de renforcer la responsabilité et de créer une manière plus facile et plus sûre de faire les courses pour les réfugiés », a déclaré le Directeur du PAM en Jordanie.

Le PAM cherche à étendre l'utilisation de son nouveau système de paiement utilisant le scan de l'iris aux réfugiés vivant dans tous les camps de réfugiés syriens en Jordanie au cours des prochains mois. En fonction de la réussite du système, l'agence envisage également d'étendre l'utilisation de cette technologie dans les zones à l'extérieur des camps, a précisé M. Yahia.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : les agences humanitaires de l'ONU appellent les bailleurs de fonds à l'aide

A deux jours d'une conférence humanitaire sur la Syrie à Londres, les agences humanitaires de l'ONU ont appelé mardi les bailleurs de fonds à se mobiliser, « afin que l'avenir d'une génération d'enfants syriens ne soit pas mis en péril ».