L'ONU salue la mémoire de l'ancien Secrétaire général Boutros Boutros-Ghali

16 février 2016

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est déclaré mardi profondément attristé d'apprendre la mort de son prédécesseur, Boutros Boutros-Ghali, qui a été à la tête de l'Organisation de janvier 1992 à décembre 1996.

« Boutros Boutros-Ghali était un homme d'État respecté au service de son pays, l'Egypte. Il était un expert reconnu du droit international et a apporté son expérience et sa formidable puissance intellectuelle à la tâche de piloter l'ONU à travers l'une des périodes les plus tumultueuses et difficiles de son histoire et de guider l'Organisation de la Francophonie dans les années qui ont suivi », a dit M. Ban dans une déclaration lue devant la presse. Boutros Boutros-Ghali a été le premier Secrétaire général de la Francophonie de novembre 1997 à décembre 2002.

En tant que Secrétaire général de l'ONU, M. Boutros-Ghali « a présidé une croissance spectaculaire du maintien de la paix des Nations Unies. Il a également présidé à une époque où le monde s'est tourné de plus en plus vers l'Organisation des Nations Unies pour les solutions à ses problèmes, au lendemain de la guerre froide », a souligné M. Ban. « Boutros Boutros-Ghali a fait beaucoup pour façonner la réponse de l'Organisation à cette nouvelle ère, en particulier grâce à son rapport historique 'Un Agenda pour la paix' et les programmes ultérieurs pour le développement et la démocratisation ».

Ban Ki-moon a estimé que M. Boutros-Ghali avait « fait preuve de courage en posant des questions difficiles aux États membres » et avait « à juste titre insisté sur l'indépendance de son bureau et du Secrétariat dans son ensemble ». « Son engagement envers les Nations Unies – sa mission et son personnel – était sans équivoque, et la marque qu'il a laissée sur l'Organisation est indélébile », a souligné le Secrétaire général.

M. Ban a présenté ses plus sincères condoléances à Mme Boutros-Ghali, ainsi qu'au le reste de sa famille, au peuple égyptien, et aux nombreux amis et admirateurs de l'ancien Secrétaire général dans le monde entier.

« La communauté des Nations Unies pleure un dirigeant inoubliable qui a rendu de précieux services à la paix mondiale et à l'ordre international », a conclu M. Ban.

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a également exprimé sa profonde tristesse à la nouvelle du décès de Boutros Boutros-Ghali.

« Boutros Boutros-Ghali a consacré sa vie à promouvoir des idéaux d'un monde plus juste, plus pacifique et plus équitable, d'une 'mondialisation démocratique' et de la solidarité Sud-Sud – il fut un promoteur inlassable du dialogue, de la coopération et un défenseur des droits de l'homme et de la diversité culturelle », a déclaré la Directrice générale.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban Ki-moon se rendra en Corée du Nord, plus de 20 ans après son prédécesseur Boutros Boutros-Ghali

Actuellement en visite en République de Corée, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a annoncé mardi qu'il se rendrait cette semaine sur un site industriel en République populaire démocratique de Corée (RPDC), plus de 20 ans après la dernière visite d'un Secrétaire général de l'Organisation dans la partie nord de la péninsule coréenne.