Mali : l'envoyé de l'ONU condamne une attaque contre un camp de la MINUSMA à Tombouctou

5 février 2016

Le Représentant spécial du Secrétaire général au Mali, Mahamat Saleh Annadif, a fermement condamné vendredi une attaque contre un camp de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) à Tombouctou, dans le nord du pays.

L'attaque, qui s'est produite à 6h30 vendredi matin, visait un camp de la police de la MINUSMA. La détonation d'un véhicule piégé a légèrement blessé un policier onusien, a indiqué la Mission dans un communiqué de presse.

« L'attaque est l'œuvre des ennemis de la paix. Nous sommes conscients que la paix dérange, mais elle est en marche et la mise en œuvre de l'Accord est irréversible », a affirmé M. Annadif.

« Je tiens à saluer la bravoure et l'efficacité de nos partenaires des Forces de défense et de sécurité du Mali et celles de la MINUSMA qui sont intervenues pour enrayer la violence et neutraliser les assaillants », a-t-il ajouté.

Selon les autorités maliennes, un soldat des forces de défense maliennes a été tué et trois autres blessés durant l'opération.

Le Représentant spécial a présenté ses condoléances attristées aux forces de défense maliennes, à la famille et aux proches du défunt, et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Tombouctou: pour la première fois depuis 900 ans, une cérémonie resacralise des mausolées endommagés par des groupes armés

Une cérémonie de sacralisation des mausolées de Tombouctou, au Mali, organisée pour la première fois depuis le XIème siècle, a eu lieu jeudi à l'initiative des communautés locales, dernière étape de la renaissance culturelle de Tombouctou après les destructions des mausolées par les groupes islamistes armés qui occupaient la ville en 2012.