RDC : le plan d'action humanitaire pour 2016 fixé à 690 millions de dollars, selon l'OCHA

3 février 2016

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) et ses partenaires humanitaires ont lancé mardi un appel de fonds de 690 millions de dollars pour pouvoir fournir une aide vitale à quelque 6 millions de personnes, vivant en majorité dans l'est du pays où l'accès aux services de santé, à la nourriture et à l'eau potable est très limité.

Selon un communiqué du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), le Plan d'action humanitaire 2016 pour la RDC est un document stratégique destiné à guider le travail des autorités, des agences humanitaires de l'ONU et des organisations non gouvernementales afin de subvenir aux besoins les plus pressants de millions de personnes dont la vie a été affectée par des années de conflit et d'insécurité.

Bien qu'au total 7,5 millions de personnes nécessitent une assistance, les agences humanitaires vont cibler 6 millions de personnes, les plus vulnérables. Les femmes représentent 52% des personnes visées par l'appel.

« J'en appelle à la solidarité constante de la communauté internationale », a déclaré le Coordonnateur humanitaire en RDC, le Dr. Mamadou Diallo, dans un discours lors du lancement de l'appel de fonds à Kinshasa. « Dans de nombreuses régions du pays, notamment celles qui sont affectées par le conflit, l'aide humanitaire est la seule bouée de sauvetage et sans cette assistance critique, la vie de milliers de personnes serait menacée », a-t-il ajouté.

« Chaque dollar dépensé ainsi a un impact positif et aide à sauver des vies », a déclaré pour sa part le chef de l'OCHA en RDC, Rein Paulsen.

Même si les humanitaires ont identifié des besoins dans chacune des 26 provinces de la RDC, le Nord Kivu, le Sud Kivu et le Tanganyika représentent 33% des besoins, avec 2,5 millions de personnes ciblées par l'appel.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : de nouvelles violences dans l'est jettent des dizaines de milliers d'habitants sur les routes

L'« engrenage du malheur » s'est remis à tourner dans l'est de la République démocratique du Congo (DRC) trois ans après la défaite d'une grande offensive rebelle par les forces de l'ONU et du gouvernement au Nord Kivu, des milices armées s'attaquant de nouveau à la région et jetant des milliers de civils sur les routes, a affirmé vendredi le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).