Haïti : Ban Ki-moon préoccupé par le report des élections, appelle à trouver un consensus

23 janvier 2016

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, est préoccupé par le récent report des élections en Haïti, qui étaient prévues pour le 24 janvier, a indiqué son porte-parole dans une déclaration diffusée samedi.

M. Ban « exhorte vivement toutes les parties prenantes à travailler sans tarder à la conclusion du processus électoral de manière pacifique, en trouvant une solution consensuelle qui permettra au peuple d'Haïti d'exercer son droit de vote pour élire un nouveau Président ainsi que les représentants restants du nouveau Parlement », a ajouté le porte-parole.

Le Secrétaire général « exhorte tous les acteurs politiques à rejeter toute forme de violence et d'intimidation et à s'abstenir de toute action qui pourrait perturber davantage le processus démocratique et la stabilité en Haïti ».

Le Secrétaire général « réaffirme l'engagement des Nations Unies à continuer de soutenir la consolidation de la démocratie et la stabilisation en Haïti », a conclu le porte-parole.

Début janvier, M. Ban avait exprimé sa préoccupation face aux développements politiques en Haïti liés au processus électoral et avait exhorté les autorités haïtiennes et les acteurs politiques à faire en sorte que ce processus soit mené à son terme, dès que possible. Il avait rappelé que le Parlement haïtien n'est plus fonctionnel depuis janvier 2015.

Selon la presse, le second tour de l'élection présidentielle, qui était prévu dimanche 24 janvier, a été une nouvelle fois reporté vendredi sur fond de manifestations violentes et du refus de participer de l'opposition. Ce second tour devait initialement se dérouler le 27 décembre 2015.

Au premier tour du scrutin présidentiel le 25 octobre, le candidat du pouvoir Jovenel Moïse a recueilli 32,76% des voix, contre 25,29% pour Jude Célestin. Ce dernier, qui n'a pas fait campagne, a dit qu'il refusait de participer au scrutin de dimanche. Plusieurs milliers d'opposants ont manifesté lundi et mardi dans la capitale, Port-au-Prince, contre la tenue du scrutin.

Un rapport de la Commission d'évaluation électorale indépendante a conclu que les élections qui se sont tenues le 25 octobre ont été entachées d'irrégularités. Il s'agissait du premier tour de l'élection présidentielle, du second tour des élections législatives et des élections municipales. Le processus électoral avait commencé le 9 août dernier, avec le premier tour des législatives.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Haïti : l'ONU réitère son soutien à l'aboutissement du processus électoral

L'ONU et ses partenaires en Haïti ont réitéré vendredi leur appui à l'aboutissement du processus électoral dans ce pays, où le second tour de l'élection présidentielle qui devait se dérouler dimanche sur fond de fortes tensions politiques a une nouvelle fois été reporté.