En visite au Mali, le Coordonnateur humanitaire régional constate les progrès réalisés

22 janvier 2016

En mission au Mali du 18 au 22 janvier, le Coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel, Toby Lanzer, a constaté les avancés réalisées et les défis qui persistent dans les domaines de la sécurité et de l'accès aux services sociaux par les communautés dans les zones affectées par la crise.

Au cours de sa tournée dans le nord du pays et à Bamako, M. Lanzer a rencontré des membres du gouvernement malien, les autorités locales et des organisations de la société civile et humanitaires. Il s'est notamment rendu dans les villes de Gao et Kidal pour rencontrer les personnes touchées par la crise et visiter des projets humanitaires.

« D'importants progrès comme la réouverture de nombreuses écoles, ainsi qu'un accès amélioré à l'eau et à la santé, ont été réalisés. La poursuite du redéploiement de l'autorité de l'État est cependant essentielle pour consolider ces acquis et renforcer les actions de relèvement et de résilience avec l'appui des organisations humanitaires et de développement », a souligné M. Lanzer.

Sur le terrain, il a constaté des améliorations grâce au redéploiement d'une partie du personnel des services techniques de l'État et au soutien des organisations humanitaires. Toutefois, ces avancées se font moins sentir dans les zones où l'insécurité persiste et entravent les activités, ce qui maintient les communautés dans une grande vulnérabilité et précarité.

La mission de M. Lanzer se déroule juste après la tournée de la Coordonnatrice humanitaire pour le Mali, Mbaranga Gasarabwe, dans le nord du pays, à Tombouctou, Gao et Kidal.

« La signature de l'Accord de paix et sa mise en œuvre par toutes les parties devraient permettre d'étendre encore l'accès humanitaire pour répondre aux besoins urgents, tout en travaillant avec les autorités à renforcer la capacité des communautés à se reprendre en main », a déclaré Mme Gasarabwe.

« Au cours des prochains mois, l'amélioration attendue des conditions sécuritaires sera un facteur-clé pour assurer l'accès des populations aux services essentiels », a-t-elle ajouté.

À travers leurs efforts concertés, les acteurs humanitaires dans le pays sont venus en aide à plus d'un million et demi de personnes l'an dernier. Les systèmes d'alimentation en eau et en électricité dans les principaux centres urbains ont aussi pu être réhabilités grâce à l'appui des partenaires du secteur de la stabilisation. Cependant, d'importants besoins demeurent, notamment pour garantir l'accès à l'eau en zones rurales et à Kidal, et éviter que la santé des populations et l'état du cheptel se dégradent. L'appui à la prochaine saison agricole est essentiel pour garantir la sécurité alimentaire des ménages.

« Les jeunes, les femmes et les leaders communautaires que j'ai rencontrés ont tous une vision pour l'avenir de la société à laquelle ils veulent participer. Le Mali est à un tournant de son histoire et les autorités doivent rester pleinement engagées pour saisir cette occasion. En même temps, la communauté internationale doit redoubler son soutien pour aider les populations à accéder à la paix, à la justice et au développement durable qu'elles attendent », a affirmé M. Lanzer.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.