Haïti : l'ONU réitère son soutien à l'aboutissement du processus électoral

22 janvier 2016

L'ONU et ses partenaires en Haïti ont réitéré vendredi leur appui à l'aboutissement du processus électoral dans ce pays, où le second tour de l'élection présidentielle qui devait se dérouler dimanche sur fond de fortes tensions politiques a une nouvelle fois été reporté.

L'ONU et ses partenaires en Haïti ont réitéré vendredi leur appui à l'aboutissement du processus électoral dans ce pays, où le second tour de l'élection présidentielle qui devait se dérouler dimanche sur fond de fortes tensions politiques a été une nouvelle fois reporté.

Dans un communiqué de presse conjoint, la Représentante spéciale du Secrétaire général en Haïti, Sandra Honoré, et les autres membres de la communauté internationale représentés dans le « Core Group » (Brésil, Canada, Espagne, France, Etats-Unis, Union européenne et Organisation des États américains) ont réitéré « leur appui continu pour la conclusion d'un processus électoral inclusif et équitable tout en soutenant les efforts visant à trouver une issue qui assure le renouvellement démocratique des institutions de l'Etat ».

L'ONU et ses partenaires maintiennent leur « plein soutien aux efforts ayant pour but d'identifier des solutions consensuelles et constructives aux défis actuels de gouvernance d'Haïti, à travers les élections et un dialogue entre les acteurs concernés ».

Ils déplorent « les récents actes de violence électorale et appellent les autorités nationales, les partis politiques, les candidats et leurs partisans, ainsi que l'électorat en général, à participer de manière responsable et avec retenue au processus électoral, afin que le peuple haïtien puisse exprimer sa volonté dans un climat dépourvu d'intimidation et de violence ».

Début janvier, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avait exprimé sa préoccupation face aux développements politiques en Haïti liés au processus électoral et avait exhorté les autorités haïtiennes et les acteurs politiques à faire en sorte que ce processus soit mené à son terme, dès que possible. Il avait rappelé que le Parlement haïtien n'est plus fonctionnel depuis janvier 2015.

Selon la presse, le second tour de l'élection présidentielle prévu dimanche 24 janvier a été une nouvelle fois reporté vendredi sur fond de manifestations violentes et du refus de participer de l'opposition. Ce second tour devait initialement se dérouler le 27 décembre 2015.

Au premier tour du scrutin présidentiel le 25 octobre, le candidat du pouvoir Jovenel Moïse a recueilli 32,76% des voix, contre 25,29% pour Jude Célestin. Ce dernier, qui n'a pas fait campagne, a dit qu'il refusait de participer au scrutin de dimanche. Plusieurs milliers d'opposants ont manifesté lundi et mardi dans la capitale, Port-au-Prince, contre la tenue du scrutin.

Un rapport de la Commission d'évaluation électorale indépendante a conclu que les élections qui se sont tenues le 25 octobre ont été entachées d'irrégularités. Il s'agissait du premier tour de l'élection présidentielle, du second tour des élections législatives et des élections municipales. Le processus électoral avait commencé le 9 août dernier, avec le premier tour des législatives.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.