L'ONU se félicite de la volonté politique du Gabon et de la Guinée équatoriale de résoudre leur différend

21 janvier 2016

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, se félicite de la volonté politique affichée par le Gabon et la Guinée équatoriale de trouver un compromis pour résoudre le différend qui les oppose.

Une réunion trilatérale ministérielle sur le différend entre les deux pays a eu lieu le 19 janvier 2016 au siège des Nations Unies à New York.

M. Ban « félicite les deux parties d'avoir démontré la volonté politique d'insuffler une nouvelle dynamique dans le processus et de finaliser un compromis à soumettre à la Cour internationale de Justice », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général prend note des progrès accomplis jusqu'à présent et de la volonté des parties de faire tout leur possible pour parvenir à une solution mutuellement acceptable à ce différend de longue date avant la fin de son mandat. Il renouvelle sa disponibilité à mettre à disposition ses bons offices pour aider à résoudre ce différend », a-t-il ajouté.

Le différend frontalier qui oppose la Guinée équatoriale et le Gabon dure depuis des années. Les deux pays se disputent notamment la souveraineté de l'île de Mbanié. En 2008, sous l'égide de l'ONU, une médiation avait été mise en oeuvre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Gabon et Guinée Equatoriale : l'ONU note des progrès dans la médiation sur le contentieux

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rencontré vendredi les Présidents du Gabon, Ali Bongo Ondimba, et de la Guinée Equatoriale, Obiang Nguema Mbasogo, au siège de l'ONU, à New York, pour faire le point avec eux sur le processus de médiation destiné à résoudre le différend frontalier entre les deux pays.