Libéria : deux Casques bleus accusés d'avoir battu un adolescent

31 décembre 2015

La Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) a indiqué jeudi examiné des allégations visant deux Casques bleus, qui sont accusés d'avoir battu un adolescent dans le comté de Bong le 4 décembre dernier.

La MINUL a déclaré avoir appris ces allégations le 29 décembre. « La Mission prend très au sérieux ce type d'allégations et a déployé hier une équipe chargée de collecter les faits », a déclaré le responsable par intérim de la Mission, Waldemar Vrey, dans un communiqué de presse.

« L'équipe est chargée de préserver les éléments de preuve dans le cas où une enquête complète s'avère justifiée », a-t-il ajouté.

« Pendant l'établissement des faits dans cette affaire, nos pensées sont avec le garçon, dont l'état reste assez sérieux, et avec sa famille. La Mission a accepté de faciliter le transfert du patient pour des raisons humanitaires de l'hôpital Phebe à l'hôpital JFK de Monrovia », a encore dit M. Vrey.

Il a ajouté que toutes les mesures nécessaires seront prises pour établir les faits dans cette affaire. Il a appelé toutes les parties à rester calmes et à coopérer avec les personnes chargées d'établir les faits.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Libéria : l'ONU proroge d'un an le mandat de la MINUL, tout en réduisant ses effectifs

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté jeudi une résolution prorogeant le mandat de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) jusqu'au 30 septembre 2016, y compris en matière de protection des civils, de soutien à la réforme judiciaire et des forces de sécurité du pays, de promotion des droits de l'homme et de protection du personnel des Nations Unies.