Syrie : l'ONU participe à l'évacuation d'habitants de quatre villes assiégées

28 décembre 2015

Plus de 460 personnes, dont plusieurs blessés graves et leurs familles, ont été évacuées lundi de quatre villes assiégées en Syrie, avec l'aide des Nations Unies et de ses partenaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, à la suite d'un accord conclu localement entre combattants sur le terrain.

« La communauté humanitaire en Syrie souhaite voir la mise en œuvre rapide des phases suivantes de l'Accord des quatre villes, notamment l'octroi aux fournisseurs d'aide humanitaire d'un accès aux habitants de ces villes » qui en ont besoin, a déclaré le Coordonnateur humanitaire de l'ONU dans le pays, Yacoub El-Hillo.

« Nous nous tenons prêts à continuer de fournir des secours et de l'assistance en termes de moyens d'existence à des millions de personnes, où qu'elles se trouvent en Syrie, car ce sont elles qui sont les principales victimes de cette crise », a-t-il ajouté.

L'ONU en Syrie, le Croissant-Rouge arabe syrien (CRAS) et le Comité international de la Croix-Rouge ont coordonné leurs efforts pour aboutir à l'évacuation de 338 personnes de Foua et de Kafraya, et de 125 personnes de Zabadani et de Madaya.

Ces personnes ont été évacuées simultanément, par voie terrestre et aérienne à travers la Turquie et le Liban, vers des destinations finales convenues, où celles qui ont besoin de soins médicaux à long terme seront accueillies.

Le Conseil de sécurité a demandé la semaine dernière que toutes les parties au conflit en Syrie, en particulier le Gouvernement, ouvrent immédiatement des couloirs humanitaires à travers les lignes de front et les frontières, afin de laisser entrer une assistance humanitaire vitale.

En Syrie, 4,5 millions de personnes vivent dans des zones difficiles d'accès avec un accès limité à une aide essentielle et à une quelconque protection. Près de 400.000 d'entre elles vivent dans des zones assiégées, avec très peu, voire pas du tout, d'accès à des moyens de subsistance ou à de l'aide. L'ONU et ses partenaires continuent d'exhorter toutes les parties au conflit à trouver une solution politique, et d'assurer un accès humanitaire sans restrictions et durable.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : l'ONU exige l'ouverture immédiate de couloirs humanitaires

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a exigé mardi que toutes les parties au conflit en Syrie, en particulier le gouvernement, ouvrent immédiatement des couloirs à travers les lignes de front et les frontières pour laisser passer l'aide humanitaire.