Deux Programmes de l'ONU conjuguent leurs efforts contre les effets du changement climatique au Soudan

21 décembre 2015

Le Programme des Nations Unies pour l'Environment (PNUE) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont annoncé dimanche avoir signé une lettre d'intention visant à officialiser leur collaboration dans des activités de soutien au gouvernement soudanais afin de venir en aide à des communautés vulnérables au Soudan.

Dans un communiqué de presse commun, les deux organisations précisent qu'elles s'occuperont ensemble de questions relatives à la sécurité alimentaire tandis qu'elles aideront ces communautés à renforcer leur gestion de l'environnement, leur capacité à atténuer les effets des changements climatiques et à s'y adapter, ainsi que leurs programmes de réduction des risques de catastrophe.

« Le PNUE est convaincu que cet accord avec le PAM nous permettra d'intégrer une meilleure gestion de l'environnement aux activités humanitaires et de premier secours grâce à la présence professionnelle extensive du PAM au Soudan, ce qui aidera les communautés concernées à devenir résilientes face au changement climatique », a déclaré le représentant du PNUE, Bradley Smith, au sujet de cet accord signé début décembre.

Le PNUE et ses partenaires s'efforcent de promouvoir des mécanismes innovants de gestion des ressources naturelles qui puissent contribuer à améliorer les conditions de vie et la résilience face aux changements climatiques, tout en réduisant les conflits au sujet de précieuses ressources naturelles telles que l'eau, les forêts et les pâturages.

« Cet accord démontre notre engagement en faveur des décisions prises lors de la Conférence mondiale de l'ONU sur le climat qui vient de se conclure à Paris », a dit pour sa part le représentant du PAM au Soudan et Directeur pays, Adnan Khan.

« Nous sommes très heureux d'avoir cette occasion de travailler avec le PNUE en aidant le Gouvernement du Soudan à faire face aux problèmes environnementaux et aux défis du changement climatique, lesquels ont le potentiel d'anéantir les efforts pour parvenir à l'objectif d'élimination de la faim, surtout lorsque ces efforts concernent de petits agriculteurs et d'autres groupes vulnérables que nous aidons avec nos programmes, a ajouté M. Khan.

La nécessité d'une analyse du climat et d'une réduction des risques de catastrophe devient de plus en plus apparente au Soudan, où l'on craint que cette année, des pluies tardives et insuffisantes à cause du phénomène climatique El Nino n'affectent les récoltes dans des régions clés du pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU demande davantage de soutien pour le Soudan, le Soudan du Sud et la Somalie

Le Directeur des opérations du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU, John Ging, a appelé jeudi la communauté internationale à venir davantage en aide aux personnes et communautés qui ont survécu à des années de crise au Soudan, au Soudan du Sud et en Somalie.