Yémen : l'OMS réclame un soutien financier pour aider 15 millions de personnes

16 décembre 2015

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses partenaires ont lancé mercredi un appel de fonds de 31 millions de dollars pour fournir des services de santé à près de 15 millions de personnes affectées par le conflit au Yémen.

Cet argent est nécessaire rapidement parce que le système de santé yéménite s'est effondré, laissant des millions de personnes vulnérables sans soins de santé et sans médicaments.

« L'OMS appelle les bailleurs de fonds à nous aider à répondre aux besoins humanitaires immédiats de personnes blessées, de femmes enceintes, d'enfants souffrant de malnutrition et de personnes âgées qui sont les principales victimes de l'effondrement du système de santé », a déclaré le Directeur régional de l'OMS pour la Méditerranée orientale, le Dr Ala Alwan.

« Nous ne devons pas laisser cette situation se poursuivre. Avec des fonds suffisants, nous pouvons réduire le risque d'apparition de maladies, fournir des médicaments et vacciner les enfants afin de réduire des morts évitables », a-t-il ajouté.

Actuellement, l'OMS et ses partenaires fournissent des médicaments et des services de santé dans des zones difficiles d'accès grâce à des cliniques mobiles et des centres de premiers soins. L'argent réclamé permettra de rétablir les services interrompus.

Selon l'OMS, la situation humanitaire et sanitaire au Yémen a atteint des niveaux catastrophiques. Certains gouvernorats sont particulièrement affectés. Ainsi 100% de la population du gouvernorat d'Aden et plus des trois quarts de la population du gouvernorat de Taëz ont besoin d'une assistance humanitaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : arrivée de deux convois d'aide alimentaire du PAM à Taëz

Deux convois du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies sont arrivés dans la ville de Taëz, dans le centre du Yémen, apportant de la nourriture vitale à des habitants qui vivent dans des conditions très difficiles s'apparentant à un état de siège, a annoncé le PAM jeudi dans un communiqué de presse.