Cuba : l'ONU appelle les autorités à cesser de harceler les défenseurs des droits de l'homme

15 décembre 2015

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, s'est dit préoccupé mardi par le nombre extrêmement élevé d'arrestations arbitraires et de brèves détentions de personnes, notamment de défenseurs des droits humains et de dissidents, à Cuba ces dernières semaines.

« Il y a eu plusieurs centaines d'arrestations arbitraires et de brèves détentions – ce qui à mon avis équivaut à du harcèlement – au cours des six dernières semaines », a-t-il déclaré dans un communiqué de presse.

Ces arrestations, a poursuivi le Haut-Commissaire, sont le plus souvent effectuées sans mandat d'arrêt et à l'approche de réunions ou de manifestations particulières, et « elles semblent viser à empêcher les personnes d'exercer leur droit aux libertés d'expression et de réunion pacifique ».

« J'ai été particulièrement choqué par le fait que de nombreuses personnes, dont des membres de l'ONG des Dames en blanc, ont été arrêtées le 10 décembre, lors de la Journée internationale des droits de l'homme. Ceci démontre un extraordinaire mépris de l'importance des droits de l'homme de la part des autorités cubaines », a-t-il affirmé.

Le Haut-Commissaire a exhorté les autorités cubaines à respecter le droit de chacun aux libertés d'expression, de réunion pacifique et d'association, et à mettre fin aux arrestations arbitraires, en particulier avant, pendant ou après des manifestations pacifiques. « J'appelle à la libération de toutes les personnes arrêtées arbitrairement qui pourraient être encore détenues en conséquence de l'exercice légitime de leurs droits », a-t-il dit.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'Assemblée générale adopte une résolution demandant la levée de l'embargo des Etats-Unis contre Cuba

L'Assemblée générale de l'ONU a adopté mardi une résolution à la quasi-unanimité, appelant à la levée de l'embargo américain contre Cuba, alors que l'année 2015 a été marquée par le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays après une rupture de plus de 50 ans.