Quatre organisations lancent un cadre d'action pour éliminer la rage chez les humains

10 décembre 2015

Un nouveau cadre d'action afin d'éliminer la rage chez les humains et sauver ainsi des dizaines de milliers de vies chaque année, a été lancé jeudi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Alliance mondiale pour la lutte contre la rage (GARC).

Selon un communiqué de presse de l'OMS, ce cadre propose une action sur trois axes : rendre les vaccins et anti-corps pour l'homme abordables financièrement, assurer que les personnes qui sont mordues soient rapidement soignées et vacciner les chiens en masse pour s'attaquer à la maladie à sa source.

« La rage est à 100% évitable grâce à la vaccination et à une immunisation opportune après une exposition, mais l'accès à des traitements d'après-morsure est onéreux et inabordable dans de nombreux pays d'Asie et d'Afrique. Si nous adoptons cette approche plus complète, nous pourrons reléguer la rage dans les livres d'histoire », a déclaré le Dr. Margaret Chan, Directrice générale de l'OMS.

Selon l'OMS, des dizaines de milliers de personnes meurent chaque année de la rage et dans le monde, 4 sur 10 des personnes mordues par des chiens soupçonnés d'être enragés sont des enfants de moins de 15 ans. Une personne en meurt toutes les 10 minutes, avec la plus grande incidence en Asie et en Afrique.

Le coût des vaccins antirabiques humains est cependant hors de la portée de beaucoup des personnes qui pourraient en avoir besoin. Et le traitement d'une personne qui a été mordue peut coûter de 40 à 50 dollars, ce qui peut représenter une moyenne de 40 jours de salaire dans certains des pays affectés, précise le communiqué. Reconnaissant que la vaccination humaine n'est pas toujours abordable actuellement, le nouveau cadre d'action met l'accent sur la prévention par la vaccination des chiens – dont les morsures causent 99% de tous les cas de rage chez l'homme. Un vaccin pour chien coûte moins de 1 dollar.

« Vacciner 70% des chiens régulièrement dans les zones où la rage est présente peut réduire à zéro le nombre de cas chez l'homme. Eliminer la rage chez les chiens par la vaccination est la solution la plus économique et la seule solution à long terme », a déclaré le Directeur général de l'OIE, le Dr. Bernard Vallat. « Les décès humains peuvent être évités quand une vaccination massive des chiens est combinée à une attitude responsable de la part des propriétaires et une bonne gestion des chiens errants, en conformité avec les normes intergouvernementales de l'OIE, ainsi qu'avec un traitement des morsures, tel que recommandé par l'OMS.

Mais l'élimination de la rage ne sera possible qu'avec une plus grande disponibilité des vaccins humains.

Actuellement, environ 80% des personnes exposées à la rage vivent dans des zones pauvres et rurales d'Afrique et d'Asie, sans accès à un traitement rapide en cas de morsure. Rapprocher les traitements des victimes et fournir un meilleur accès et à des coûts abordables à des vaccins et à de puissantes immunoglobulines de la rage, qui neutralisent le virus de la maladie avant qu'il ne s'implante durablement dans le corps, sont des éléments indispensables si l'on veut atteindre l'objectif de zéro morts du fait de la rage, affirme l'OMS.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.