Burkina Faso : l'ONU appelle au déroulement pacifique du processus électoral

29 novembre 2015

A l'occasion des élections présidentielles et législatives qui marqueront la fin de la période de transition au Burkina Faso, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé dimanche tous les acteurs nationaux concernés à respecter leurs engagements tout au long du processus électoral.

« Il les appelle à garantir que les élections se déroulent de manière pacifique et transparente respectant la volonté du peuple du Burkina Faso », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse. « Le Secrétaire général les appelle également à résoudre tout contentieux qui pourrait découler du processus électoral à travers les canaux légaux établis ».

Le chef de l'ONU a réaffirmé l'engagement des Nations Unies à soutenir les efforts des autorités démocratiquement élues du Burkina Faso pour consolider la paix et la stabilité et pour faire progresser la gouvernance démocratique.

Le scrutin qui déroule ce dimanche 29 novembre intervient un an après l'éviction du Président Blaise Compaoré pour avoir tenté de modifier la Constitution afin de briguer un nouveau mandat, après 27 ans au pouvoir.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Burkina Faso : Ban Ki-moon réitère son appel aux parties à agir de manière responsable

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a réitéré lundi son appel à toutes les parties prenantes nationales au Burkina Faso à « agir de manière responsable en gardant à l'esprit l'intérêt supérieur du pays et à faire preuve de retenue » dans le règlement de la crise actuelle.