Abyei : l'ONU condamne une attaque qui a causé la mort d'un Casque bleu et d'une fillette

27 novembre 2015

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité ont condamné fermement vendredi une attaque la nuit dernière par des inconnus contre la résidence du chef suprême des Ngok Dinka dans la ville d'Abyei, au cours de laquelle un Casque bleu éthiopien de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) et une fillette ont été tués.

« Au moins trois civils ont également été blessés », a précisé le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général appelle les gouvernements du Soudan et du Soudan du Sud à aider la FISNUA à traduire rapidement en justice les auteurs de cette attaque », a-t-il ajouté. « Il exhorte les deux gouvernements à reprendre sans délai leur coopération sur la mise en œuvre de l'Accord du 20 juin 2011 concernant les arrangements temporaires pour l'administration et la sécurité de la région d'Abyei et à soutenir les efforts de la Mission pour promouvoir le dialogue entre les communautés Ngok Dinka et Misseriya ».

Le chef de l'ONU a appelé les deux communautés à rester calme et à éviter toute escalade à la suite de ce tragique incident.

Ban Ki-moon a exprimé ses sincères condoléances au gouvernement de l'Éthiopie, à tout le personnel de la FISNUA, et aux familles des deux victimes. Il a souhaité aux blessés un prompt rétablissement.

Le Conseil de sécurité a également fermement condamné cette attaque et a présenté ses condoléances et sa sympathie à la famille du Casque bleu tué et au gouvernement d'Ethiopie, ainsi qu'à la famille de l'enfant qui a été tué.

Dans une déclaration à la presse publiée vendredi soir, les membres du Conseil ont condamné dans les termes les plus forts “toutes les attaques et provocations contre la FISNUA par des acteurs armés”. Ils ont appelé les gouvernements du Soudan et du Soudan du Sud à enquêter rapidement sur cette attaque, avec l'assistance de la FISNUA, et à traduire les auteurs en justice.

La région d'Abyei, qui est riche en pétrole, fait l'objet d'une dispute territoriale entre le Soudan et le Soudan du Sud.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.