Afrique : l'ONU se dit déterminée à renforcer le secteur des PME

20 novembre 2015

A l'occasion de la Journée de l'industrialisation de l'Afrique qui est célébrée chaque année le 20 novembre, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a souligné vendredi que l'ONU était déterminée à renforcer le secteur des petites et moyennes entreprises (PME) sur ce continent dans le but d'éliminer la pauvreté et créer des emplois.

« Ces dernières années, un grand nombre de pays africains ont enregistré une forte croissance économique et des progrès sensibles sur la voie du développement humain. L'objectif d'un développement industriel inclusif et durable continue cependant de se dérober. Le chômage des jeunes et l'inégalité entre les sexes compromettent les efforts déployés sur le continent pour éliminer la pauvreté », a noté le chef de l'ONU dans un message.

Dans le cadre de la Seconde décennie internationale pour le développement de l'Afrique (1991-2000), l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé en 1989 le 20 novembre Journée pour l'industrialisation de l'Afrique. Le thème adopté cette année s'intitule : « Les PME au service de l'élimination de la pauvreté et de la création d'emplois pour les femmes et les jeunes ».

Selon les estimations, le secteur privé en Afrique contribue à hauteur de 80% au produit intérieur brut du continent et représente 90% de l'emploi total.

« Les PME ont un rôle décisif à jouer dans le développement industriel de l'Afrique. Or, les possibilités qu'elles offrent aux femmes et aux jeunes sont limitées, si bien que le potentiel du continent en matière d'entreprenariat reste sous-exploité. Il s'ensuit que les capacités, en ce qui concerne le développement socio-économique porteur de transformation, l'innovation et la création de valeur ajoutée, sont réduites », a noté Ban Ki-moon.

« L'Afrique doit investir dans la formation et l'éducation des femmes et des jeunes pour s'industrialiser, développer son secteur privé et parvenir au développement durable. Les PME peuvent constituer une base solide qui permettra d'établir durablement la croissance économique, de créer des emplois et d'éliminer la pauvreté », a-t-il ajouté, rappelant que le Programme de développement durable à l'horizon 2030, adopté en septembre par les États Membres de l'ONU, reconnaît clairement qu'une industrialisation inclusive et durable contribuerait pour beaucoup à aider l'Afrique à surmonter ses graves problèmes de développement.

« En cette journée de l'industrialisation de l'Afrique, je tiens à réaffirmer que l'Organisation des Nations Unies est déterminée à renforcer le secteur des PME en Afrique et à stimuler les possibilités économiques qui s'offrent aux femmes et aux jeunes en vue de faciliter les progrès du continent en direction du développement économique, de l'inclusion sociale et de la prospérité », a conclu le Secrétaire général.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.