Le Conseil de sécurité condamne l'exécution par l'EIIL d'un Chinois et d'un Norvégien

19 novembre 2015

Le Conseil de sécurité a condamné jeudi dans les termes les plus forts le meurtre « odieux et lâche » d'un ressortissant chinois, Fan Jinghui, et d'un ressortissant norvégien, Ole Johan Grimsgaard-Ofstad, par l'Etat islamique d'Iraq et du Levant (EIIL).

« Ces crimes démontrent une fois encore la brutalité de l'EIIL, qui est responsable de milliers de crimes et d'abus contre des personnes de toutes confessions, ethnicités et nationalités », ont déclaré les membres du Conseil dans une déclaration à la presse.

Ils ont présenté leur profonde sympathie et leurs condoléances aux familles des victimes, aux gouvernements de Chine et de Norvège, ainsi qu'aux familles de toutes les victimes de l'EIIL.

Les membres du Conseil ont souligné qu'il fallait traduire en justice les responsables de ces actes de terrorisme. Ils ont affirmé une nouvelle fois que l'EIIL devait être vaincu.

Selon la presse, l'EIIL a annoncé l'exécution de ces deux otages deux mois après avoir réclamé une rançon pour leur libération. Le 10 septembre, le groupe terroriste avait annoncé pour la première fois détenir ces otages, sans préciser quand et où ils avaient été enlevés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban Ki-moon : l'unité du monde est nécessaire pour vaincre le terrorisme

Les nations du monde doivent « s'unir pour vaincre les groupes terroristes, pour traduire les auteurs d'attentats en justice et pour briser le cercle vicieux de la radicalisation », a déclaré mardi le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, devant le Conseil de sécurité.