En visite à Ryad, Ban Ki-moon appelle toutes les parties à soutenir un règlement politique du conflit au Yémen

10 novembre 2015

Lors d'un sommet en Arabie saoudite entre pays du monde arabe et d'Amérique latine, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé mardi toutes les parties à soutenir un règlement politique du conflit au Yémen.

« Au Yémen, la situation humanitaire reste catastrophique. Les pertes civiles continuent d'augmenter. J'appelle toutes les parties prenantes à faire tout leur possible pour alléger les souffrances du peuple du Yémen et d'éviter les victimes civiles », a dit M. Ban lors d'un discours devant les participants de ce sommet à Ryad.

Il a salué la contribution de l'Arabie saoudite aux efforts humanitaires et a exhorté tous les autres pays participant à ce sommet à se montrer généreux. L'Arabie saoudite est elle-même à la tête d'une coalition de pays impliquée dans le conflit au Yémen.

Le chef de l'ONU a indiqué que son Envoyé spécial pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh, avait l'intention d'organiser une nouvelle série de consultations de paix en Suisse ce mois-ci.

« Le gouvernement du Yémen et les Houthis se sont engagés à participer. Il est crucial que toutes les parties prenantes apportent leur soutien politique et s'impliquent de bonne foi », a-t-il dit.

« Il n'y a pas de solution militaire à ce conflit. Poursuivre dans cette voix entraînerait de lourdes pertes en vies humaines et déstabiliserait davantage une région déjà fragile », a-t-il ajouté.

Avant de participer à l'ouverture du Sommet, le Secrétaire général a rencontré les Ministres des affaires étrangères du Brésil et de Colombie, a indiqué son porte-parole. Il devait également rencontré le Roi d'Arabie saoudite.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : le PAM dénonce une situation alimentaire catastrophique à Taëz

Le Programme alimentaire mondial (PAM) s'est dit très préoccupé jeudi par la situation alimentaire catastrophique dans la ville de Taëz, au Yémen, où des dizaines de milliers de personnes n'ont pas reçu d'assistance alimentaire depuis plus d'un mois.