Soudan du Sud : la MINUSS obtient la libération de 13 employés retenus en otage

2 novembre 2015

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a annoncé avoir obtenu dimanche la libération des 13 personnes travaillant pour elle et qui étaient retenues en otage par des rebelles depuis le 26 octobre.

Les 13 otages constituaient l'équipage d'une péniche transportant du carburant pour la base de la MINUSS à Renk, dans l'Etat du Haut Nil et étaient retenus à Kaka par des soldats de l'Armée populaire de libération du Soudan (SPLA) dans l'opposition. Initialement, l'ONU avait indiqué qu'il y avait 12 otages.

Un groupe de 18 Casques bleus, qui se trouvaient également à bord de la péniche, avait été relâché le 29 octobre.

Outre la libération de tous les otages, « le convoi, soit un total de trois bateaux, dont la péniche, a également été rendu et est en route vers Melut, dans l'Etat du Haut Nil », a précisé la MINUSS dans un communiqué de presse publié dimanche soir.

Toutefois le carburant transporté par la péniche, des équipements de communication, un bateau gonflable et sept des 16 armes appartenant à la MINUSS n'ont pas été rendus.

« La MINUSS appelle de nouveau la SPLA dans l'opposition à rendre immédiatement tous les équipements et la cargaison », précise le communiqué.

La Représentante spéciale du Secrétaire générale pour le Soudan du Sud, Ellen Loej, s'est dit soulagée par cette libération mais a rappelé que « toutes les parties au conflit au Soudan du Sud doivent respecter pleinement un accès libre et une complète liberté de mouvement pour le personnel et les biens appartenant à l'ONU ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan du Sud : l'ONU appelle les rebelles à libérer sans délai les douze otages toujours retenus

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour le Soudan du Sud, Ellen Margrethe Løj, a appelé vendredi l'Armée populaire de libération du Soudan (SPLA) dans l'opposition à libérer sans délai les 12 personnes travaillant pour la Mission des Nations Unies dans ce pays (MINUSS) qui sont toujours retenues en otages.