Centrafrique : le chef de la MINUSCA appelle la population à la retenue

27 octobre 2015

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République centrafricaine, Parfait Onanga-Anyanga, a appelé mardi tous les Centrafricains à la retenue pour éviter une spirale de violence, suite à une série d'incidents lundi et mardi dans la capitale Bangui.

« La MINUSCA [Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine] condamne fermement le recours à la violence pour régler toute sorte de divergence. Nous appelons à la retenue pour que les événements malheureux de ces derniers jours ne se transforment en un drame plus grand qui pourrait entraîner davantage de pertes de vie et des dégâts matériels et faire reculer la paix », a déclaré le chef de MINUSCA, dans un message diffusé sur les ondes de Guira FM, la radio de la Mission.

« Nous lançons un appel à toutes les personnes de bonne volonté », a-t-il ajouté en exhortant les leaders religieux, les leaders communautaires, la société civile, la classe politique et les autorités nationales à élever leurs voix « pour éviter une escalade et une violence stérile ».

Dans son message, Onanga-Anyanga a rassuré la population en évoquant la coordination entre la MINUSCA et ses partenaires, notamment l'opération Sangaris, pour éviter l'escalade de la violence. « Nous avons travaillé en très bonne intelligence avec Sangaris. Nos forces ont été à pied d'œuvre toute la nuit. Nous sommes présents, nous serons dans les quartiers les plus difficiles », a dit le Représentant spécial.

Il a également dénoncé les violences perpétrées contre les forces internationales, notamment la MINUSCA, ce mardi et contre les travailleurs humanitaires, en septembre dernier.

Dans un communiqué de presse publié lundi, la MINUSCA a condamné énergiquement une attaque survenue le 26 octobre à Bangui contre une délégation de l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC, ex-Seleka) en provenance de Bambari.

La délégation a été apparemment attaquée par des éléments inconnus dans le huitième arrondissement de Bangui. Un des délégués a été sérieusement blessé et a été transporté dans un hôpital de la MINUSCA où il reçoit des soins. Le sort d'au moins trois autres délégués est actuellement en cours d'investigation, a précisé la Mission.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Centrafrique : l'envoyé de l'ONU appelle à donner au peuple la chance de s'exprimer lors des élections

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République centrafricaine et Chef de la Mission des Nations Unies dans ce pays (MINUSCA), Parfait Onanga-Anyanga, a exhorté, mercredi à Bangui, tous les acteurs de la crise à donner au peuple la chance de s'exprimer à travers des élections.