Cameroun : l'ONU appelle les Etats à soutenir davantage le pays, qui accueille de plus en plus de réfugiés

23 octobre 2015

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence des Nations Unies, Stephen O'Brien, a exhorté vendredi la communauté internationale à accroitre son soutien à la réponse humanitaire au Cameroun, qui accueille plus de 310.000 personnes réfugiées ayant fui les conflits voisins en République centrafricaine et au Nigéria.

« Les familles démunies et traumatisées qui ont fui la violence en République centrafricaine et au Nigéria sont hébergées par des communautés déjà appauvries mais généreuses, qui font elles-mêmes face à des difficultés quotidiennes. Le gouvernement du Cameroun et les communautés ont fait preuve de générosité en fournissant protection et assistance aux déplacés. La communauté internationale doit faire plus pour aider à soulager la souffrance de milliers de familles », a déclaré le Secrétaire général adjoint.

Selon l'ONU, en effet, le nombre total de personnes déplacées hébergées par le Cameroun a été multiplié par quatre depuis le début 2014. Les troubles en République Centrafricaine ont conduit à un afflux de 251.000 réfugiés dans les régions de l'Est du pays, tandis que des attaques transfrontalières et les attentats-suicides par des membres présumés du groupe terroriste Boko Haram ont déclenché le déplacement récent de plus de 150.000 réfugiés nigérians et déplacés internes camerounais dans l'Extrême-Nord, région la plus pauvre du pays.

« Les attaques à l'Extrême-Nord deviennent de plus en plus fréquentes. Des communautés entières ont été déracinées de leurs maisons. Des dizaines de milliers de personnes ont perdu l'accès à leurs champs et à leurs pâturages à cause de l'insécurité. En plus de répondre aux besoins essentiels des personnes déplacées, je suis profondément préoccupé par une augmentation de l'insécurité alimentaire dans les mois à venir », a déclaré M. O'Brien.

Lors de sa visite au Cameroun, le Secrétaire général adjoint a rencontré les représentants du gouvernement et de la communauté humanitaire, et notamment discuté de la façon d'améliorer l'assistance aux 1,3 million de personnes qui sont vulnérables à l'insécurité alimentaire et à la malnutrition chronique, dues souvent aux conséquences d'un climat hostile et de plus en plus imprévisible.

« Plus d'un million de personnes à travers le pays sont en situation d'insécurité alimentaire, parmi lesquelles une sur cinq souffrira de faim sans assistance immédiate », a dit O'Brien, appelant la communauté internationale à renforcer son aide aux organisations humanitaires et au gouvernement du Cameroun afin de mieux répondre aux besoins croissants.

Selon l'ONU, 1.8 million de personnes à travers le pays ont besoin d'une protection d'urgence et d'une assistance humanitaire. La communauté humanitaire a lancé un appel de fonds de 264 millions de dollars pour répondre à ces besoins. A ce jour, seuls 27% de cette somme ont été reçus.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Cameroun : l'ONU condamne deux attentats suicide perpétrés par Boko Haram

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a condamné lundi deux attentats suicide qui ont été perpétrés simultanément à Kangaleri, au Cameroun, le 11 octobre, par des membres présumés de Boko Haram.