Le Conseil de sécurité proroge le mandat du Groupe de contrôle pour la Somalie et l'Erythrée

23 octobre 2015

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté vendredi, avec 14 voix pour et une abstention (Venezuela), une résolution prorogeant jusqu'au 15 décembre 2016 le mandat du Groupe de contrôle pour la Somalie et l'Érythrée, l'organe chargé d'aider le Comité qui surveille l'application des sanctions imposées à ces deux pays.

Dans cette résolution, les membres du Conseil réaffirment l'embargo sur les armes visant la Somalie et l'Érythrée. Cet embargo, précisent-ils, ne s'applique pas aux livraisons d'armes, de munitions ou de matériel militaire destinées exclusivement au développement des Forces de sécurité du Gouvernement fédéral somalien, chargées d'assurer la sécurité du peuple somalien.

Le Conseil indique également que jusqu'au 15 novembre 2016, les sanctions imposées ne s'appliquent pas aux fonds, avoirs financiers ou ressources économiques nécessaires à l'acheminement en temps voulu de l'aide humanitaire dont la Somalie a besoin d'urgence par l'ONU.

Le Conseil réaffirme par ailleurs l'interdiction d'importer et d'exporter du charbon de bois somalien. A ce titre, il condamne la poursuite des exportations de charbon de bois de Somalie, en violation de cet embargo.

Se déclarant préoccupé par les informations qui continuent à faire état de cas de corruption et de malversations financières mettant en cause des membres du Gouvernement fédéral somalien, des administrations régionales et du Parlement fédéral, le Conseil souligne que les individus qui se livrent à des actes menaçant le processus de paix et de réconciliation en Somalie pourraient être visés par des mesures ciblées.

Les membres du Conseil exhortent par ailleurs le Gouvernement érythréen à lui donner accès aux prisonniers de guerre djiboutiens portés disparus depuis les heurts du 10 au 12 juin 2008, ou de lui communiquer des informations à ce sujet.

Le Conseil décide de proroger jusqu'au 15 décembre 2016 le mandat du Groupe de contrôle pour la Somalie et l'Érythrée et exprime son intention de se prononcer, le 15 novembre 2016 au plus tard, sur une nouvelle prorogation éventuelle.

Le Conseil des 15 membres prie en outre son Comité chargé de surveiller l'application des sanctions imposées à la Somalie et l'Érythrée d'examiner les recommandations figurant dans les rapports du Groupe de contrôle et de lui recommander des moyens d'améliorer l'application et le respect des embargos sur les armes visant les deux pays, les mesures concernant les importations et les exportations de charbon de bois de Somalie, et l'exécution des mesures imposées.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : le HCR appelle les Etats à soutenir son plan de retour des réfugiés

Après avoir appelé la communauté internationale à soutenir un plan de retour volontaire des réfugiés somaliens exilés au Kenya, le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres, a obtenu mercredi 94 millions d'euros d'engagements de contribution, notamment de la part de l'Union européenne (UE).