Dialogue intercoréen : Ban Ki-moon salue la réunion des familles séparées

21 octobre 2015

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a applaudi mercredi la réunion des familles séparées pendant la guerre de Corée, qui a commencé le 20 octobre et se prolongera jusqu'au 26 octobre prochain.

Selon la presse, la Corée du Nord et la Corée du Sud sont parvenues à un accord début septembre pour organiser une réunion des familles séparées par la guerre de Corée (1950-53) dans la station de montagne nord-coréenne de Kumgang.

Tout en se félicitant de cet évènement, M. Ban a estimé dans un communiqué de presse rendu public par son porte-parole que des « mesures humanitaires telles que la réunion des familles séparées doivent être régularisées et non soumises à des considérations politiques et de sécurité ».

Le Secrétaire général a par ailleurs salué l'amélioration des relations intercoréennes qui a notamment permis la conclusion d'un accord entre les deux pays, en août 2015, sur la tenue régulière d'un dialogue intercoréen.

M. Ban a manifesté l'espoir que cette dynamique positive récente ouvre la voie à « une intensification du dialogue intercoréen, des rencontres en tête-à-tête, la réconciliation et la coopération » dans la péninsule coréenne, notamment afin d'y promouvoir les droits de l'homme, la paix et la sécurité.

Les réunions des familles avaient commencé sur une base annuelle après un sommet historique en 2000, mais les tensions entre les deux pays avaient eu raison de ce rythme. Il s'agit de la deuxième rencontre de ce type organisée en l'espace de cinq ans.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Japon plaide pour une réduction générale des arsenaux nucléaires, 70 ans après Hiroshima

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a plaidé mardi pour une réduction générale des arsenaux nucléaires mondiaux, dans son discours devant l'Assemblée générale des Nations Unies coïncidant avec le 70ème anniversaire de la création de l'ONU mais aussi des bombardements atomiques sur Hiroshima et Nagasaki.