L'ONU appelle à des efforts concertés pour éliminer le harcèlement à l'école

16 octobre 2015

La Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la violence à l'encontre des enfants, Marta Santos Pais, a appelé cette semaine à des efforts concertés pour éliminer le harcèlement à l'école et sur le web, lors d'une réunion organisée au siège des Nations Unies à New York.

« Avec l'importance croissante des médias sociaux dans la vie des enfants, le harcèlement sur le web devient une source croissante de préoccupation », a déclaré Mme Santos Pais lors de cette réunion qu'elle a organisée avec les gouvernements du Mexique et du Japon.

« Les écoles ont une capacité unique à promouvoir un comportement non violent et une utilisation créative et sûre de l'Internet et à prévenir et à répondre aux incidents violents en ligne, y compris l'intimidation, même quand ils ne proviennent pas de l'environnement scolaire », a-t-elle ajouté.

Une conseillère du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Dr. Changu Mannathoko, a souligné de son côté combien le harcèlement était un frein à l'apprentissage.

Le harcèlement concerne des millions d'enfants à travers le monde et pèse sur les droits des enfants à l'éducation, a souligné le bureau de Mme Santo Pais. Les enfants ayant un handicap, ceux affectés par les migrations ou qui sont des demandeurs d'asile ou des réfugiés, ceux qui sont exclus socialement et ceux appartenant à une minorité ou à un peuple autochtone sont particulièrement vulnérables.

Les garçons ont tendance à se servir de la violence et des menaces physiques, tandis que les filles utilisant davantage d'autres formes de harcèlement, plus verbales et psychologiques.

Au cours des dernières années, plusieurs pays ont affronté ce problème en adoptant des lois, en lançant des campagnes de sensibilisation et en menant des recherches.

« La communauté internationale a adopté le Programme de développement durable, un programme ayant pour objectif un monde exempt de peur et de violence », a souligné Mme Santos Pais. « Prévenir et lutter contre le harcèlement contribuera à n'en pas douter à la promotion de lieux d'apprentissage sûrs et non-violents et à l'élimination de la violence physique, sexuelle et psychologique ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.