L'ONU salue l'attribution du Prix Nobel de la paix au Quartet du dialogue national tunisien

9 octobre 2015

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué vendredi l'attribution du Prix Nobel de la paix au Quartet du dialogue national tunisien, composé du syndicat UGTT (Union générale tunisienne du travail), de la fédération patronale Utica (Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat), de la Ligue tunisienne des droits de l'homme et de l'Ordre national des avocats.

« Je suis heureux que le 2015 Prix Nobel de la Paix ait été attribué au Quartet du dialogue national tunisien », a dit M. Ban dans une déclaration à la presse. Il a également félicité le peuple tunisien, estimant que cette récompense « appartient à tous ceux qui ont donné naissance au printemps arabe et s'efforcent de sauvegarder les sacrifices faits par tant de gens ».

« Surtout, cet hommage souligne qu'il faut un processus inclusif pour qu'il y ait des progrès durables. Le printemps arabe a commencé avec de grands espoirs qui ont été bientôt remplacés par de sérieux doutes », a-t-il ajouté. « La Tunisie a réussi à éviter les déceptions et les espoirs anéantis comme on l'a vu tragiquement ailleurs. En tant que leaders de la société civile, les membres du Quartet du dialogue national tunisien ont contribué à conduire le changement que le peuple tunisien réclamait et ont joué un rôle crucial pour assurer la stabilité du pays, l'intégrité et la poursuite de la justice ».

Selon le Secrétaire général de l'ONU, le Quartet « offre l'espoir de surmonter les sérieux défis politiques par le dialogue et la politique consensuelle ».

« Leur exemple est une inspiration pour la région et le monde », a-t-il ajouté. « L'Organisation des Nations Unies continuera avec fierté d'être solidaire des lauréats dans leurs efforts pour construire la nation pacifique et démocratique que le peuple tunisien mérite ».

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a également salué vendredi l'attribution du Prix Nobel de la paix au Quartet du dialogue national en Tunisie.

« Ce prix est un hommage et un appel à soutenir toutes les forces de la société civile qui luttent pour la démocratie, le pluralisme et l'état de droit. C'est précisément lorsque ces principes sont bafoués que nous devons les réaffirmer avec plus de force, par le dialogue, la mobilisation des jeunes, sans différence de genres, d'origines et de religion », a dit Mme Bokova dans une déclaration à la presse.

« Quelques mois après l'attaque au Musée du Bardo, lieu de connaissance et de dialogue des cultures, ce message n'a jamais été aussi actuel. La Tunisie incarne un espoir, pour le monde arabe et bien au-delà, et ce Prix nous appelle tous à la soutenir davantage », a-t-elle ajouté.

Selon la presse, le comité Nobel norvégien a décidé de récompenser le quartet parce que cette structure issue de la société civile a permis de sauver à l'automne 2013 une transition démocratique qui menaçait d'avorter, deux ans et demi après le « printemps de jasmin » de 2011. Le quartet était parvenu à arracher aux partis politiques de l'opposition et aux parties prenantes de la coalition gouvernementale une « feuille de route » aboutissant à l'adoption d'une Constitution progressiste fin janvier 2014.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La Tunisie juge nécessaire des efforts pour mettre fin aux conflits qui alimentent le terrorisme

Le chef du gouvernement de la Tunisie, Habib Essid, a jugé mardi que la communauté internationale devait faire des efforts pour mettre fin aux conflits qui alimentent le terrorisme.