Afghanistan : le PAM se mobilise pour aider les familles fuyant le conflit à Kunduz

8 octobre 2015

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a annoncé jeudi qu'il fournit actuellement une aide alimentaire aux personnes déplacées par la récente vague de combats dans la province de Kunduz au nord de l'Afghanistan.

« Aujourd'hui, le PAM a commencé à distribuer assez de vivres pour un mois à plus de 150 familles qui ont fui vers la ville de Mazar-e Sharif, tout en distribuant de la nourriture à près de 950 familles déplacées à Taloqan, dans la province de Takhar », a déclaré l'agence dans un communiqué de presse rendu public à Kaboul.

Plus tôt cette semaine, a précisé le PAM, plus de 3 tonnes de vivres ont été distribuées par l'Autorité nationale de gestion des catastrophes en Afghanistan (ANDMA) aux familles déplacées à Mazar-e Sharif.

Des évaluations des besoins humanitaires des personnes déplacées sont en cours dans les villes du nord, notamment à Mazar-eSharif, Pol-e-Khomri, Taloqan et Faizabad, a aussi précisé le PAM, qui a pré-positionné des stocks alimentaires suffisants pour nourrir jusqu'à 12 000 familles affectées.

Le PAM s'est par ailleurs dit très préoccupé par la sécurité des personnes restantes à Kunduz et par la menace grandissante de l'insécurité alimentaire suite à l'intensification des combats.

En effet, cette ville du nord de l'Afghanistan est le cadre de combats violents entre les forces gouvernementales et les Talibans, après que ces derniers ont lancé en début de semaine dernière une offensive sur la ville.

« Le PAM évalue la situation en coordination avec d'autres partenaires humanitaires et nous sommes prêts à étendre notre aide à Kunduz dès que la situation sécuritaire nous permettra l'accès », a déclaré la Directrice adjointe du bureau du PAM en Afghanistan, Angelline Rudakubana.

« Pour le moment, nous avons la capacité de fournir des rations pour un mois à environ 12.000 familles de la région. Cependant, cela a été rendu possible grâce à un détournement des ressources de nos programmes existants et nous sommes à la recherche de toute urgence de donateurs pour combler cet écart », a-t-elle dit.

Entre le début des combats le 28 septembre et la fermeture de l'aéroport de Kunduz deux jours plus tard, le PAM a aidé à évacuer près de 200 travailleurs humanitaires et leurs familles via le Service aérien d'aide humanitaire des Nations Unies (UNHAS) en coordination avec la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).

Le PAM est entièrement financé par des contributions volontaires et la crise à Kunduz intervient à un moment ou l'agence fait déjà face à un déficit budgétaire en Afghanistan : 30 millions de dollars sont nécessaires d'urgence pour aider les communautés isolées et les personnes déplacées à se préparer pour l'hiver, saison durant laquelle habituellement la nourriture se raréfie, a précisé l'agence.

En 2015, le PAM prévoit d'aider 3,9 millions d'Afghans vulnérables dans les 34 provinces du pays à travers divers projets, comme la création d'actifs, les repas scolaires, la formation professionnelle et le soutien nutritionnel.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : Ban Ki-moon se joint à la condamnation des frappes aériennes à Kunduz

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a condamné fermement les frappes aériennes à Kunduz, en Afghanistan, qui ont tué et blessé du personnel médical et des patients à l'hôpital de Médecins sans Frontières (MSF), samedi 3 octobre.